Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Bientôt deux bateaux-bus à propulsion hybride pour Bordeaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB), suivant l’exemple de Nantes et de Lille (bientôt) mettra en service en 2012 des liaisons fluviales entre les deux rives de la Garonne grâce à des navettes à propulsion hybride : batteries lithium-ion et moteur diesel. Ceux-ci seront construits localement par la société Dubourdieu, installée sur le bassin d’Arcachon. Les usagers des transports en commun bordelais apprécieront ce nouveau maillon, qui leur fera gagner, selon les estimations entre 15 et 30 minutes de trajet.

Greenboat, bateau bus a BordeauxL’appel d’offres lancé par Keolis, qui gère les transports de la communauté bordelaise, a donc abouti au choix de catamarans de 19 mètres de long, les Greenboats Cat, propulsés par des batteries lithium-ion Saft de 140 kWh, qui leur assureront une autonomie tout-électrique de 6 heures. Elles seront utilisées pour la propulsion et les systèmes auxiliaires (éclairage, communications), pendant les heures de pointe de la journée (3 heures le matin et 3 heures le soir). La société Saft se félicite elle-aussi de ce choix :

Ce projet de service de navette fluviale sur la Garonne est un premier succès important pour Saft, qui vise à se développer fortement sur le marché de la propulsion marine grâce à sa technologie Li-ion éprouvée. Savoir qu’une des premières applications d’un système de batterie pour bateau hybride développé et fabriqué dans notre unité de Bordeaux rendra un service considérable à la collectivité locale est un important motif de satisfaction.

Les batteries seront couplées à un moteur diesel qui prendra le relai, le reste du temps, tout en leur permettant aussi de se recharger. Le reste de la charge s’effectuera la nuit sur le réseau d’électricité. Les bateau bénéficie d’un carénage très fin, mais solide, en aluminium et a été « conçu comme un bateau de compétition », selon son constructeur. Keolis précise :

Ce seront des bateaux propres, équipés de moteurs électriques, une méthode plus simple pour affronter les forts coefficients de marée.

Par contre, le prix de ces petits bijoux (1,8 million d’euros) a poussé la CUB à n’en acheter que 2, au lieu des 3 prévus initialement, le troisième sera finalement un bateau d’occasion. Capables de transporter 45 passagers (30 assis, 15 debout) et quelques vélos, ils assureront deux lignes du lundi au vendredi et seront accessibles avec la carte d’abonnement aux transports en commun ou avec un simple ticket. La CUB a pour objectif de transporter ainsi 250 000 passagers par an, équipés au besoin de leurs vélos, à partir de novembre 2012, tout en réduisant le coût des carburants et les émissions de CO2.

Sources : Enerzine, La Charente Libre

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Bientôt deux bateaux-bus à propulsion hybride pour Bordeaux”

  1. Super pour bordeaux mais sur la banlieue parisienne la ligne 3 qui desert villeneuve choisy c est le gheto les chauffeur font leur lois et s arrete quand ils veulent et si cela ne va pas on se fait insulter et menacer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.