Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Bilan énergétique de La Réunion 2015 : les énergies renouvelables en progression

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

bilan énergétique de l'ile de la réunion - édition 2016L’Observatoire Energie Réunion (OER), outil d’observation et d’information sur la situation énergétique de l’île de La Réunion animé par la SPL Energies Réunion, a récemment présenté le bilan énergétique de l’île pour 2015. Si les énergies fossiles assurent la plus importante part de la production d’électricité, les énergies renouvelables ont tout de même progressé de plus de 10 % en un an.

La production électrique a atteint 2891 GWh en 2015, cela représente une hausse de 1,2 % par rapport à l’année précédente, mais l’OER souligne le ralentissement de cette croissance depuis 2000. Les énergies fossiles en assurent la plus grosse part : le charbon pour 40 % et le fioul lourd et le gazole pour 24 %. Mais la part des énergies renouvelables (l’hydraulique, la bagasse, le photovoltaïque, l’éolien, etc.) est loin d’être négligeable : elles ont assuré cette année-là une production de 1043 GWh, soit 36 % de la production totale et ont enregistré une progression de 10,7 %.

« Et ce que l’on appelle ‘les autres énergies renouvelables’, c’est-à-dire le photovoltaïque, l’éolien et le biogaz, commencent à prendre leur place », précise Gaëlle Gilboire, secrétaire générale de l’observatoire. En effet, cette dynamique s’explique par l’installation d’une centrale d’épuration produisant du biogaz, une centrale hydraulique supplémentaire et trois nouvelles centrales photovoltaïques avec stockage.

La part de consommation de l’énergie finale pour l’électricité est estimée à 23 % : les ménages en sont responsables pour 45 %. Mais un réel travail sur les chauffe-eaux solaires et les ampoules LED est réalisé par l’OER : selon les chiffres de la Région, 142 000 chauffe-eaux solaires ont été posés en 15 ans. De plus, en 2015, l’attribution de « chèques photovoltaïques » aux particuliers et aux agriculteurs équipés de panneaux a permis le financement de 250 installations.

Par ailleurs, le secteur des transports reste le plus gourmand en énergie finale : 70 %, et cette part est à 99 % d’origine fossile. Les véhicules électriques commencent timidement à arriver (à peine plus d’une centaine au total) et la Région annonce l’installation de bornes de recharge photovoltaïques pour la fin de l’année.

La Réunion se classe donc parmi les bons élèves, en termes d’énergies renouvelables : 6e place au niveau européen et troisième au niveau national.
Le schéma énergétique de la réunion, par la SPL
Sources : Zinfos974, OER

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.