Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Bilan positif du dispositif Ecowatt en Bretagne

Ecowatt

Initié à l’entrée de l’hiver 2008/2009 en partenariat avec Réseau Transport d’Electricité (RTE), le Conseil Régional de Bretagne et l’ADEME, le système Ecowatt a pour but d’inciter les Bretons à modérer leur consommation d’énergie à certains moments critiques où la région risque des pannes ou des délestages.

En effet, la Bretagne ne produit que 8 % de l’électricité qu’elle consomme et se définit comme « une véritable péninsule électrique ». La maîtrise de la demande en énergie constitue donc un objectif essentiel. Le dispositif s’appuie sur une mobilisation citoyenne des Bretons, et cela marche.

Pour la seconde année consécutive, le dispositif a fonctionné cet hiver et a rencontré un succès grandissant. Le principe en est simple : on s’inscrit gratuitement sur le site Internet d’Ecowatt en remplissant un formulaire ; on choisit la manière dont on souhaite recevoir les alertes (courriel, SMS, widget, appli mobile, flux RSS) ; on s’engage à appliquer les bons gestes d’économie d’énergie expliqués par Ecowatt et si possible on relaie l’information. Résultat : 9 400 engagés l’année dernière, 18 500 internautes concernés cette année ; le principal vecteur de cette mobilisation a été le bouche à oreille.

Parmi eux, 384 collectivités locales (soit un cinquième des collectivités bretonnes) et 660 entreprises se sont engagées. Certains jours, tous ont reçu des messages les incitant à réduire leur consommation d’électricité dans des créneaux d’heures précisés afin d’éviter les coupures dans cette région sensible.

Pour les municipalités, cela s’est traduit par une coupure d’éclairage de leurs décorations de Noël ou des bâtiments publics aux heures de pointe, ou encore par un décalage des heures d’entraînement du club de football local ou encore, plus durablement, par le remplacement des ampoules par des leds. Pour les entreprises, les gestes ont porté sur l’arrêt des ordinateurs le soir ou encore la suppression de la VMC le week-end. Quant aux particuliers, des petits gestes tout simples leur étaient conseillés : différer le fonctionnement de la machine à laver ou du lave-vaisselle, éteindre les veilles, modérer le chauffage aux heures de pointe signalées, etc.

Cette année, 11 alertes ont été lancées, contre 9 l’année dernière. Le dispositif a permis de réduire la consommation de 1 % à 1,5 % cet hiver, soit l’équivalent de la consommation d’une ville de 60 000 habitants. Cela prouve que mobiliser les personnes sur des actions citoyennes, en leur apportant des informations précises, peut donner des résultats intéressants pour le développement durable.

Sources : la Gazette des Communes, le site Ecowatt, le Télégramme

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *