Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Bio : records d’acheteurs et de consommateurs en 2015

agencebio.frL’Agence Bio vient de publier son baromètre annuel, réalisé en partenariat avec le CSA. Celui-ci révèle que les Français confirment leur confiance dans l’agriculture et l’alimentation bio, puisque désormais 9 sur 10 en ont consommé, au moins occasionnellement en 2015, et 65 % régulièrement. De plus les terres cultivées en bio atteignent 1,31 millions d’hectares, en progression de 17 % par rapport à l’année précédente, tandis que dans cette même période les surfaces en conversion ont doublé.

Le bio apporte maintenant une réponse aux attentes des consommateurs et continue son ascension. En termes d’achats, ce sont plus de 8 Français sur 10 qui se procurent régulièrement des produits bio : en 2003, ils n’étaient encore que 33 %. Le marché bio, tous circuits confondus, a gagné 10 % en un an pour atteindre le chiffre de 5,5 milliards d’euros. La production bio, entraînée à la hausse par une plus forte demande, poursuit également son développement. Ainsi, les opérateurs exerçant des activités bio ont augmenté de 7,2 % en un an et plus que doublé depuis 2007. Les surfaces agricoles bio représentent désormais 4,9 % du territoire agricole.

Le bio porte une image d’agriculture et d’alimentation citoyennes : pour plus de 3 Français sur 4, il représente une solution aux problèmes environnementaux, car basé sur une non-utilisation de produits chimiques de synthèse, le recyclage des matières organiques et la rotation de cultures diversifiées. Ainsi, 58 % des consommateurs déclarent acheter bio pour préserver l’environnement, 63 % pour préserver leur santé et 58 % parce qu’ils privilégient la qualité et le goût des produits.

Mais l’agriculture bio joue aussi un rôle clé dans le développement des territoires : elle génère en moyenne plus de 60 % de main d’œuvre supplémentaire par rapport à l’agriculture conventionnelle et représente une valeur ajoutée importante pour la vie économique et sociale des territoires.

C’est aussi un engagement d’avenir pour les consommateurs : 93 % ont l’intention de maintenir ou d’augmenter leur consommation de produits bio. Ils souhaitent d’ailleurs en trouver plus dans les grandes et moyennes surfaces ainsi que sur les marchés, ont de très fortes attentes en matière de bio dans les restaurants (79 %), dans les hôpitaux (75 %), dans les maisons de retraite (74 %), dans les cantines et restaurants d’entreprise (73 %) et surtout dans les cantines scolaires où 88 % le plébiscitent.

D’autre part, les producteurs bio s’engagent et se diversifient, souligne l’Agence Bio, qui relève que près d’1/2 pratique la vente directe, plus d’1/4 transforme sa production à la ferme, 40% produisent des grandes cultures (céréales, oléoprotéagineux ou légumes secs), 40 % des fruits et/ou des légumes frais, 7 % des plantes à parfum, aromatiques et médicinales et 36 % pratiquent l’élevage (22 % ont un troupeau bovin – laitier ou allaitant -, soit 3 élevages bio sur 5, 10 % un élevage de monogastriques – porcs ou volailles -, 6 % un élevage ovin – laitier ou allaitant – et 3 % un élevage caprin).

Source : Agence Bio

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.