Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Biodiversité : des efforts à renforcer pour l’UE

A l’heure où la France vient de présenter son Plan biodiversité, un étude multinationale montre que les efforts de l’Union Européenne (UE) pour conserver la biodiversité des écosystèmes marins, dulcicoles et terrestres doivent être renforcer, si elle veut atteindre les objectifs fixés pour 2020.

Biodiversité : des espèces menacées

En France, la présentation d’un Plan biodiversité

En France, le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a présenté au début du mois la Plan Biodiversité. Celui s’articule autour de 6 axes thématiques :

  • reconquérir la biodiversité dans les territoires ;
  • construire une économie sans pollution et à faible impact pour la biodiversité ;
  • protéger et restaurer la nature dans toutes ses composantes ;
  • développer une feuille de route européenne et internationale ambitieuse pour la biodiversité ;
  • connaître, éduquer, former ;
  • améliorer l’efficacité des politiques de biodiversité.

Il comprend 90 actions, notamment pour lutter contre les plastiques rejetés dans les océans, l’étalement urbain, la protection de certaines espèces comme les cétacés, etc. Ce plan s’inscrit dans le cadre défini par la Commission Européenne en 2011, qui engageait les Etats membres à atteindre l’objectif ambitieux et prioritaire d’enrayement de la perte de biodiversité à l’horizon 2020.

Des efforts européens insuffisants

A moins de deux ans de l’échéance, Sylvaine Giakoumi, chercheur au laboratoire ECOMERS (Université Nice Sophia Antipolis et CNRS) et une équipe de 15 chercheurs européens qu’elle dirige soulignent, dans une étude parue dans la revue scientifique Conservation Letters, que ce déclin n’est pas stoppé. Des experts de l’IPBES dénonçaient aussi  il y a quelques mois une extinction massive d’espèces.

Le bilan de cette étude se montre même plutôt pessimiste. Il prend en compte la biodiversité des écosystèmes marins, dulcicoles (d’eau douce) et terrestres et remarque que 30 % seulement des espèces sont bénéficiaires d’actions de conservation. « Nous avons examiné les informations de 1 567 projets de conservation de l’UE, financés au cours des 25 dernières années. Notre but était d’évaluer à l’échelle continentale l’adéquation des efforts en faveur de la conservation des espèces «multi-royaumes», c’est-à-dire les espèces qui utilisent plus d’un habitat au cours de leur vie » explique-t-elle.

Autre constat des chercheurs, certaines espèces les plus menacées  bénéficient d’aides insuffisantes par rapport à celles octroyées à plusieurs espèces d’oiseaux peu menacées.

A ce jour, 800 millions d’euros investis dans des projets de sauvegarde de la nature par l’UE ciblent des espèces multi-royaumes et comprennent des actions de conservation dans les domaines marins, d’eau douce et terrestres. Mais les efforts devraient être renforcés pour atteindre l’objectif de conservation de l’Union et protéger efficacement les espèces multi-royales.

Les suggestions des chercheurs

Selon les chercheurs, une approche intégrée de la conservation de la biodiversité devrait être adoptée et reconnue au niveau politique. « Actuellement, seuls quelques documents de politique de l’UE recommandent ou dictent une vision holistique de la conservation de la biodiversité à travers les domaines » précise la chercheuse.

En outre, les priorités de financement de la préservation de différentes espèces doivent être révisées en fonction de critères précis : dans quelle mesure l’espèce est-elle menacée ? contribue-t-elle à la fourniture de services écosystémiques ? etc. « Enfin, la planification et la gestion intégrées de la conservation des terres, des eaux douces et de la mer devraient être mises en oeuvre« , préconise Sylvaine Giakoumi.

Sources : Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, CNRS

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.