Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Bruxelles réglemente les lave-linge et les lave-vaisselle

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Après les nouvelles réglementations sur les étiquettes énergétiques (voir notre article du 24 mai) et dans la droite ligne du programme de réductions des consommations d’énergie initié en 2008, l’Union Européenne vient d’adopter deux nouvelles mesures pour limiter les consommations d’électricité et d’eau des lave-linge et des lave-vaisselle.

machine a laver

Le programme de réduction des consommations énergétiques

Le programme doit permettre au total à l’Europe d’économiser 340 TWh, soit environ la consommation électrique annuelle du Royaume-Uni, et de réduire les émissions de CO2 de 140 millions de tonnes d’ici 2020. Cette politique a déjà été mise en œuvre pour un certain nombre d’équipements :

  • les veilles des appareils électriques (limitées à 1 W),
  • l’éclairage et la fin des ampoules à incandescence,
  • les téléviseurs et les décodeurs numériques,
  • les alimentations externes et chargeurs électriques,
  • les moteurs,
  • les circulateurs,
  • les réfrigérateurs et les congélateurs.

Lave-linge et lave-vaisselle

Ces nouvelles mesures concernant les lave-linge et les lave-vaisselle doivent être soumises au Parlement et au Conseil Européens avant leur publication, vraisemblablement dans le cours de l’été.

La seule consommation électrique des lave-linge en Europe représente actuellement 35 TWh et 18 millions de tonnes de CO2 émises, alors que 90 % de ces appareils bénéficient actuellement d’un classement  A. Des mesures combinées d’éco-conception et d’étiquetage doivent induire de nouveaux progrès pour ces appareils toujours plus puissants. Le règlement impose ainsi des performances énergétiques qui doivent conduire à une diminution de 1,5 TWh en 2020, et de 2,7 TWh en 2025.

Sur les notices d’informations, devront figurer  obligatoirement les consommations en modes veille et arrêt. Ils devront comporter un cycle à 20°, et les seuils de performance seront fixés, outre pour l’efficacité énergétique (comme déjà actuellement), pour l’efficacité de lavage et la consommation d’eau aussi.

Ces mêmes mesures s’appliqueront aux lave-vaisselle, dont les économies se réaliseront en trois étapes sur une durée de 6 ans. Elles doivent permettre à l’horizon 2020 une réduction de la consommation électrique de 2,3 TWh. Selon Jean-Louis Borloo :

Ces nouvelles mesures de réduction des consommations d’énergie d’appareils électroménagers de la vie de tous les jours s’inscrivent dans la continuité du programme ambitieux lancé en 2008 par la présidence française de l’Union européenne. Après la veille des appareils limitée à 1 W, l’éclairage des rues et des bâtiments tertiaires, la fin des ampoules à incandescence, les réfrigérateurs et les téléviseurs, nous franchissons une nouvelle étape qui va permettre de réduire les consommations d’énergie et les émissions de CO2, et redonner du pouvoir d’achat à tous les ménages en Europe, et même au-delà puisque ces nouvelles normes sont appelées à devenir des standards internationaux.

Source : ADEME et communiqué de presse du Ministère du Développement Durable

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

4 réponses sur “Bruxelles réglemente les lave-linge et les lave-vaisselle”

  1. Merci pour cet article !

    Une étude de la Commission européenne a montré qu’environ 20% des énergies consommées en Europe sont gaspillées par des pratiques inefficaces et par l’équipement, et notamment l’électroménager. Il est aussi dit que la consommation d’énergie serait responsable à 80% des émissions de CO2.

    En Europe, 50 millions d’appareils sont achetés en Europe. Cette consommation des appareils électroménagers (y compris les équipements audiovisuels) est équivalente à celle des usines, des bureaux, des magasins et des centres commerciaux de tout le continent !

    Le groupe Candy Hoover s’implique activement depuis l’an 2000 dans une politique environnementale qui vise à préserver l’équilibre écologique. et à réduire l’impact de ses activités sur l’environnement.

    Découvrez le projet Planet Care intégrant le Recyclage et la réduction des émissions de gaz à effet de serre à chaque étape du cycle de vie du produit :
    Plus d’informations sur le site Candy : http://www.candy.tm.fr/planetcare.aspx

    La marque Candy s’engage à son échelle à participer à la protection de l’environnement . L’ensemble de notre gamme de lave-linge et lave-vaisselle est en classe A+ voire A++ pour certains produits grande capacité pour une consommation d’électricité minimum.
    Choisir la classe A++ c’est faire 20% d’économies d’énergie par rapport à une classe A.

  2. Je vous remercie pour cet article qui est tout simplement merveilleux voir aussi très import pour tout les clients. Pour mois, je suis vraiment intéressé par votre proposition et je suis en train de chercher un lave linge qui peut mesurer la limite des consommations d’électricité et d’eau des lave-linge et des lave-vaisselle. Un grand merci pour d’avoir diffusé cet article… Continuez

  3. vous avez bien fait de dire que Miele a atteint la limite. La consommation d’eau décroît sur un cycle coton moins on chauffe sur la nouvelle gamme W1… moins on a d’eau pour le même poids de linge. Résultat des résultats catastrophiques sur les tissus « tendres » mailles et autres cortons . Et pour les programmes fin et soie un rythme de lavage encore assez costaud même sur mode « très délicat » et saviez-vous que le « mode silencieux » est une farce : on supprime l’essorage qui n’est pas la partie la plus bruyante du lavage ! Le linge est tapé contre le tambour et ça fait un bruit bien plus important que celui de la machine elle-même.
    Les temps de lavage de 3 à 4 heures en mode coton… Le mode laine au lieu d’une 1/2 heure comptez une bonne heure pour récupérer vos tricots (n’y mettez jamais mohair et angora comme sur leurs illustrations).
    Savoir ce que j’ai économisé en énergie quand je dois racheter du linge c’est une belle ironie et en eau quand c’est mal rincé même en utilisant el mini du mini en lessive… Ouh la la ! Je m’en moque car il faut souvent relaver à la main et j’ai même arrêté de mettre 90% de ce que je lavais en sécurité avant chez Miele. Mes parents ont eu une Miele qui a duré 25 ans, la mienne n’a duré que 10 ans et celle-ci est moins moderne et moins performante que les 2 réunies. Miele s’est bien moqué de nous avec ce modèle pas au point du tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.