Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Bruxelles réglemente les lave-linge et les lave-vaisselle

Après les nouvelles réglementations sur les étiquettes énergétiques (voir notre article du 24 mai) et dans la droite ligne du programme de réductions des consommations d’énergie initié en 2008, l’Union Européenne vient d’adopter deux nouvelles mesures pour limiter les consommations d’électricité et d’eau des lave-linge et des lave-vaisselle.

machine a laver

Le programme de réduction des consommations énergétiques

Le programme doit permettre au total à l’Europe d’économiser 340 TWh, soit environ la consommation électrique annuelle du Royaume-Uni, et de réduire les émissions de CO2 de 140 millions de tonnes d’ici 2020. Cette politique a déjà été mise en œuvre pour un certain nombre d’équipements :

  • les veilles des appareils électriques (limitées à 1 W),
  • l’éclairage et la fin des ampoules à incandescence,
  • les téléviseurs et les décodeurs numériques,
  • les alimentations externes et chargeurs électriques,
  • les moteurs,
  • les circulateurs,
  • les réfrigérateurs et les congélateurs.

Lave-linge et lave-vaisselle

Ces nouvelles mesures concernant les lave-linge et les lave-vaisselle doivent être soumises au Parlement et au Conseil Européens avant leur publication, vraisemblablement dans le cours de l’été.

La seule consommation électrique des lave-linge en Europe représente actuellement 35 TWh et 18 millions de tonnes de CO2 émises, alors que 90 % de ces appareils bénéficient actuellement d’un classement  A. Des mesures combinées d’éco-conception et d’étiquetage doivent induire de nouveaux progrès pour ces appareils toujours plus puissants. Le règlement impose ainsi des performances énergétiques qui doivent conduire à une diminution de 1,5 TWh en 2020, et de 2,7 TWh en 2025.

Sur les notices d’informations, devront figurer  obligatoirement les consommations en modes veille et arrêt. Ils devront comporter un cycle à 20°, et les seuils de performance seront fixés, outre pour l’efficacité énergétique (comme déjà actuellement), pour l’efficacité de lavage et la consommation d’eau aussi.

Ces mêmes mesures s’appliqueront aux lave-vaisselle, dont les économies se réaliseront en trois étapes sur une durée de 6 ans. Elles doivent permettre à l’horizon 2020 une réduction de la consommation électrique de 2,3 TWh. Selon Jean-Louis Borloo :

Ces nouvelles mesures de réduction des consommations d’énergie d’appareils électroménagers de la vie de tous les jours s’inscrivent dans la continuité du programme ambitieux lancé en 2008 par la présidence française de l’Union européenne. Après la veille des appareils limitée à 1 W, l’éclairage des rues et des bâtiments tertiaires, la fin des ampoules à incandescence, les réfrigérateurs et les téléviseurs, nous franchissons une nouvelle étape qui va permettre de réduire les consommations d’énergie et les émissions de CO2, et redonner du pouvoir d’achat à tous les ménages en Europe, et même au-delà puisque ces nouvelles normes sont appelées à devenir des standards internationaux.

Source : ADEME et communiqué de presse du Ministère du Développement Durable