Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

« Ça suffit le gâchis ! » : une campagne de lutte contre le gaspillage alimentaire

pot yaourtLe 26 mai, l’ADEME et le Ministère de l’Environnement ont lancé une campagne nationale de sensibilisation au gaspillage alimentaire, baptisée « Ça suffit le gâchis ! » avec comme message central : « les pertes et gaspillages  sont l’affaire de tous. » Une campagne déclinée à la télévision, dans la presse et sur le web pour encourager les consommateurs à adopter de bonnes pratiques lors de l’achat, de la préparation et de la consommation d’aliments.

Cette campagne nationale vise à impliquer les consommateurs, mais aussi les entreprises et les collectivités, dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et à redonner de la valeur aux aliments. Pour cette occasion, un site internet a été à cette campagne, dont il reprend le nom Ça suffit le gâchis. Divisé en trois parties (particuliers, entreprises et collectivités), il contient une multitude de conseils adaptés aux uns et aux autres et explique les enjeux de la lutte contre le gaspillage alimentaire : des enjeux à la fois environnementaux, économiques et sanitaires, liés à la production croissante de déchets.

La campagne – comme le site – vise à donner un rôle à chacun. Pour les particuliers, il s’agit de modifier quelque peu ses habitudes et de participer activement à limiter les impacts des déchets sur l’environnement, ce qui permet d’améliorer significativement son quotidien. Pour les entreprises, il s’agit plutôt de mettre en place des actions de réduction des déchets et de lutte contre le gaspillage avec, comme bénéfices, une diminution de certains coûts et une réduction de l’impact environnemental lié à l’activité. Pour les collectivités, cette lutte constitue un enjeu prioritaire et leur rôle y est majeur : auprès de leurs services, des établissements dont elles ont la responsabilité et des habitants de leurs territoires. Elles doivent favoriser la prise de conscience, sensibiliser et essaimer les bonnes pratiques.

A noter : dans les conseils pour les particuliers, l’annonce de la généralisation d’un « Gourmet bag » , un « doggy bag » à la française, avec un nom plus valorisant. Un site là aussi y est dédié. L’objectif est de promouvoir une pratique peu répandue dans nos restaurants : pouvoir emporter ce qui n’est pas terminé dans son assiette. Cela se fait déjà dans certains départements qui avaient lancé cette idée auprès des restaurants installés sur leur territoire. Il s’agit donc de généraliser cette bonne pratique. Là, elle est accompagnée du slogan : « c’est si bon, je finis à la maison. »

A l’occasion de cette campagne, l’ADEME annonce aussi la publication d’une étude inédite : Pertes et gaspillages alimentaires : l’état des lieux et leur gestion par étapes de la chaîne alimentaire dont nous reparlerons sous peu.

Sources : Ça suffit le gâchis !, Gourmet bag, ADEME

 

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *