Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Californie : Starbucks et Nestlé Waters indésirables en période de sécheresse

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Alors que la Californie est confrontée à un problème de sécheresse historique (voir article du 11 avril), il n’y fait pas bon être producteur d’eau en bouteille. Des restrictions d’eau affectent tous les citoyens, qui ne voient pas d’un bon œil ces compagnies pomper à leur profit cette précieuse ressource.

Jacob von Broth of H2Origami Project holds a stack of complaints against a water deal during a press conference May 14, 2015, at the Oregon State Capitol in Salem.(Photo: Brent Drinkut, (Salem, Ore.) Statesman Journal)
Jacob von Broth of H2Origami Project holds a stack of complaints against a water deal during a press conference May 14, 2015, at the Oregon State Capitol in Salem.(Photo: Brent Drinkut, (Salem, Ore.) Statesman Journal)

Depuis 4 ans déjà, la sécheresse sévit en Californie et les habitants doivent faire de gros efforts pour réduire leur consommation d’eau. Celle-ci doit diminuer de 25 % en milieu urbain par rapport à 2013. Mais il n’y a pas que les ménages qui doivent être vigilants, les producteurs d’eau en bouteille aussi. Le géant Starbucks vient d’en faire les frais.

Pointés du doigt par le magazine Mother Jones,  pour l’utilisation qu’ils font de l’eau potable de Californie, les dirigeants ont décidé de déménager leur production et de se replier sur la Pennsylvanie. Il s’agit dans l’immédiat d’une mesure temporaire de six, le temps pour eux de trouver une alternative pour desservir la côte ouest du pays. Même si l’entreprise fait œuvre humanitaire en remettant 5 cents par bouteille à un fonds prévu pour offrir un accès à l’eau potable aux enfants dans le besoin et que « plus de six millions de dollars ont été amassés jusqu’à maintenant pour aider certains pays à améliorer leurs installations sanitaires et faire de l’éducation quant à l’hygiène des enfants » selon ses dires, cela ne suffit pas à attendrir les Californiens.

Même problème pour Nestlé Waters, qui fait face également à cette fronde dirigée contre l’industrie de l’eau en bouteille et se trouve de plus confronté à un scandale concernant sa licence d’exploitation de l’eau dans le pays. C’est la société Arrowhead appartenant au groupe qui est visée par une pétition en ligne l’exhortant à stopper immédiatement ses opérations de mise en bouteille du nord du Comté de San Bernardino.

« Alors que la Californie est confrontée à une sécheresse record, il est inadmissible que Nestlé continue à embouteiller la précieuse eau de l’Etat, à l’exporter et à la vendre pour faire du profit » , signale la pétition qui a récolté en quelques jours 150 000 signatures. Son permis d’exploitation aurait de plus expiré depuis 1988. Nestlé Waters ne fournit pas de réponse claire sur ce problème de licence en règle ou pas, mais assure « intensifier ses efforts pour utiliser l’eau aussi efficacement que possible » , rappelant que ses opérations ne consomment que 4 millions de mètres cubes d’eau sur les quelque 50 milliards consommés annuellement en Californie.

Sources : Météomédia, Tribune de Genève

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.