Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Ces dix géants agroalimentaires trop polluants

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

les bras croisés, rapport d'OxfamL’ONG Oxfam, dans un rapport intitulé Les bras croisés (et sous-titré « Pourquoi les entreprises du secteur agroalimentaire doivent s’impliquer davantage dans la lutte contre le changement climatique »), pointe les dix géants du secteur agroalimentaire et les appelle à s’attaquer à l’ampleur des émissions de gaz à effet de serre au sein de leurs chaînes d’approvisionnement.

Les dix géants que sont Associated British Foods (ABF), Coca-Cola, Danone, General Mills, Kellogg, Mars, Mondelēz International, Nestlé, PepsiCo et Unilever ne mettent pas tout en œuvre pour réduire leurs émissions de dioxyde de carbone : à eux dix, ils en émettent plus que la Finlande, la Suède, le Danemark et la Norvège réunis. Ils se rendent ainsi  « des complices silencieux de la crise actuelle, qui ne peuvent ignorer l’impact du changement climatique sur le système alimentaire mondial étant donné leur prédominance et leur niveau de pénétration au sein de ce système. » Et pourtant eux-mêmes sont déjà frappés par le changement climatique (General Mills et Unilever ont annoncé des pertes pour le premier trimestre 2014 en raison de phénomènes météorologiques extrêmes).

Le secteur alimentaire doit faire face à deux responsabilités de taille : agir pour éliminer la faim tout en révolutionnant ses méthodes de production. Or les dix entreprises ont le pouvoir économique d’apporter les transformations requises à ce secteur pour le rendre plus propre et plus équitable, mais elles n’agissent pas vraiment dans ce sens. En effet, les études menées par l’ONG notent un « bilan plutôt mitigé, frisant la négligence dans le cas de certaines entreprises » dans leurs propres pratiques : « La production de leurs matières premières agricoles constitue le plus grand pôle d’émissions pour les 10 géants, comparable aux émissions annuelles de 40 centrales thermiques au charbon. »

Or, si les dix entreprises ont toutes défini des objectifs en matière de réductions des émissions de gaz à effet de serre dues à leurs activités, ils ne couvrent pas la totalité des émissions dont elles sont responsables et notamment pas la production de leurs matières premières agricoles. Ainsi bien que la plupart d’entre elles se soient engagées en faveur de la déforestation zéro dans leurs chaînes d’approvisionnement en huile de palme, beaucoup n’ont pas de « programmes de mise en œuvre robustes et transparents » (Kellogg et General Mills continuent même à la tolérer, selon les recherches de l’Oxfam). Et surtout peu étendent ces politiques à d’autres produits essentiels.

Beaucoup ne prennent d’ailleurs pas part au débat public sur les actions climatiques à l’exception de Nestlé et d’Unilever, et dans une moindre mesure de Coca-Cola et de Mars, les autres en restent « les témoins muets. » Or l’heure est à l’action, plaide l’Oxfam :

Si chacun des géants suivait l’exemple de l’engagement de PepsiCo UK à réduire ses émissions issues de l’agriculture, ensemble, ils pourraient réduire les émissions CO2 d’encore 80 millions de tonnes par rapport à la tendance actuelle d’ici 2020.(…) Et surtout, ils doivent passer à l’action et encourager les autres secteurs d’activités et les dirigeants du monde à adopter des politiques alimentaires et énergétiques plus propres, plus équitables et plus progressives. Dans la lutte pour éradiquer la faim dans un contexte climatique plus sûr, le silence du secteur agroalimentaire n’est pas d’or.

Source : Oxfam

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.