Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Chicago : économies d’énergie dans les gratte-ciel

La nécessité d’économiser l’énergie commence à faire son chemin aux Etats-Unis aussi. Ainsi la ville de Chicago, symbolique puisque le premier gratte-ciel de l’histoire de l’architecture y fut érigé en 1885, a lancé un vaste programme de sobriété énergétiques dans les bâtiments publics, rejointe sur ce point par des immeubles commerciaux qui se sont lancés dans une course aux économies d’énergie.

Ainsi plusieurs mesures ont été prises, tant dans les bâtiments publics que privés : détecteurs de mouvement pour éteindre automatiquement les lumières ou baisser le chauffage quand il n’y a personne dans les bureaux, ampoules basse consommation, voire travaux d’isolation, tout doit concourir à faire baisser les consommations énergétiques. La municipalité pour sa part vise à les réduire de 20 % dans les cinq années à venir, pour une économie estimée à 5 millions de dollars (environ 3,8 millions d’euros).

Pour les bâtiments privés, l’hôtel Sheraton lui-même s’est converti à l’efficacité énergétique en s’équipant de dispositifs automatiques permettant de laisser baisser la température en hiver – ou remonter en été – dans la chambre lorsque les occupants la quittent, pour l’amener à un seuil, de telle sorte qu’il ne faudra que 12 minutes pour retrouver la température idéale lorsqu’elle sera de nouveau occupée. Les Américains sont maintenant prêts pour ce changement, selon Dan Tishman, dont la société immobilière possède l’hôtel, et qui poursuit : « Je suis persuadé que quand on aura mis en œuvre les changements qu’on prévoit, on va connaître un grand succès et d’autres propriétaires d’hôtels nous imiteront. »gratte-ciel

En ce qui concerne les bureaux de la tour AT&T (opérateur téléphonique), on mise sur l’extinction automatique des lumières et sur des volets isolants sur les bouches d’aération. Selon le directeur énergie de l’édifice, « il est clair qu’on a trouvé largement de quoi économiser 20% de notre consommation d’énergie » alors qu’un gérant se souvient (nostalgique ?) « dans les années 60 et 70, on laissait tourner la climatisation ou le chauffage toute l’année – et pourquoi pas ? »

Calculés en termes de gaz à effet de serre, les deux programmes de Chicago -public et privé – équivaudraient à retirer quelque 38 000 voitures de la circulation…

Sources : Romandie, Gratte-ciel Info

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.