Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Classement Selectra des fournisseurs d’énergie : Direct Energie et Lampiris en tête

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Selectra, site comparateur d’offres de gaz et d’électricité, vient de publier pour la première fois son classement des fournisseurs qui affichent les tarifs les moins chers. Direct Energie se hisse sur la première marche du podium pour l’électricité, mais pour la fourniture de gaz naturel, c’est Lampiris qui l’emporte. Un carton presque plein d’ailleurs pour les fournisseurs alternatifs, car pour les fournisseurs historiques, EDF en est totalement absent et Engie (ex-GDF Suez) se classe en deuxième position pour l’électricité grâce à une offre en ligne.

Direct Energie moins cher pour l’électricité

classement selectra électricité : direct énergie en têteDirect Energie compte actuellement plus d’1,5 million de clients et se positionne comme le principal challenger des fournisseurs historiques. Avec son offre Online-Electricité, qui permet de réaliser 8 % d’économie sur le prix du kWh HT par rapport au tarif réglementé, le fournisseur alternatif se place donc en tête. Les offres 100 % web, comme celle-là, fonctionnent d’ailleurs très bien : juste après, on trouve Happ’e, une offre proposée par Engie, dont le service client est 100 % en ligne. Derrière eux, se trouve Alterna avec son offre Idea Elec, qui présente cependant l’inconvénient d’être la moins chère pour certains profils (option HP/HC et consommation importante en heures pleines) et très chère pour d’autres (petite consommation et/ou prédominance des heures creuses).

Selon les calculs de Selectra, changer de fournisseur d’électricité et opter pour l’offre la moins chère permet de réaliser une économie d’environ 150 € pour un foyer moyen tout électrique (sur la base de la consommation annuelle définie comme consommation moyenne par l’ADEME.

Lampiris moins cher pour le gaz naturel

classement selectra gaz : Lampiris premierPour le gaz naturel, c’est le fournisseur alternatif belge, Lampiris, qui propose la remise la plus importante : jusqu’à 16 % de moins sur le kWh par rapport au tarif réglementé selon les zones tarifaires (différentes de celles du tarif réglementé). Puis vient l’offre Webeo du fournisseur italien Eni, avec un service 100 % en ligne et 13 % de moins sur le kWh par rapport au tarif réglementé. En troisième position, on trouve Dyneff, un nouveau venu avec son offre Mon Contrat Serein, qui permet d’économiser 10 %.

Pour un foyer moyen utilisant le gaz pour le chauffage, l’économie réalisée atteint 90 € par an (chiffre calculé sur la base de la consommation moyenne des résidences principales pour les usages chauffage, eau chaude et cuisson, dans la zone tarifaire de Paris).

Des offres à comparer régulièrement

L’ordre de compétitivité des offres variant fortement selon les foyers (il dépend de plusieurs facteurs : niveau de consommation, code postal, répartition HP/HC…), Selectra invite les consommateurs à comparer les fournisseurs en fonction de leur profil.

Par ailleurs s’offre le choix entre tarifs fixes ou tarifs indexés (qui varie avec les évolutions des tarifs réglementés. Pour l’électricité, les offres à prix indexé se positionnent actuellement en tête, mais son prix est amené à augmenter, donc le prix fixe n’est pas pour autant une mauvaise alternative. Pour le gaz – les tarifs étant orientés à la baisse – les offres en tête de classement sont des offres fixes, mais profiter de la baisse des tarifs indexés peut présenter des avantages.

Des fournisseurs alternatifs moins chers, pourquoi ?

Les offres substantiellement moins chères des fournisseurs alternatifs s’expliquent par deux facteurs. D’une part, une stratégie d’approvisionnement optimisée : le prix de l’électricité sur les marchés de gros sont attractifs du fait de la baisse du coût des matières premières, et ceux du gaz sont également orientés à la baisse. D’autre part, ils bénéficient d’une structure de fonctionnement plus légère qui limite les coûts fixes.

Source : Selectra

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.