Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

CLER Obscur : les Energivores récompensés

Le CLER (Comité de Liaison des Energies Renouvelables) a annoncé, le jeudi 4 décembre au Salon Pollutec, les quatre vidéos gagnantes du concours CLER Obscur, et remis les prix à leurs auteurs. Ce concours, rappelons-le, promeut les thématiques liées aux énergies renouvelables, à la mobilité durable et à la transition énergétique. Il comporte quatre prix : les trois premiers issus des votes en ligne des internautes, le quatrième est le Prix Spécial du Jury, composé notamment de représentants du CLER et de l’ADEME.

En moins de 6 minutes, sur un mode ludique, poétique ou cocasse, ou encore sur un mode reportage, les vidéos doivent donc promouvoir l’énergie durable. Cette cinquième édition a distingué un cinéma à vélo (Le Cin’énergie) de Lucia Palenzuela et Maylis Mercat, sur le mode reportage, un tutoriel expliquant comment fabriquer une machine à  laver de camping (Comment fabriquer une machine à laver de camping) de Yannick Lecoeur, sur le mode dessin animé, et la visite d’une maison passive (Bref j’ai visité une maison passive) de La plate forme pour la maison passive, Belgique, sur le mode comédie. Ces trois vidéos ont donc été choisies par 2 000 internautes, qui ont voté sur le site du CLER.

Mais c’est sur le Prix Spécial du Jury, que nous voudrions nous attarder : il s’agit de Les Avertis de la série les EnergivOres de Georges Nivoix de Canopé académie de Besançon. Il fait donc partie de la web-série de 20 x 1’30, tous publics, pleine d’humour et d’énergie (« À voir et à partager sans modération ! » affirme le site, et nous sommes tout à fait d’accord !). Dans le cadre du déploiement de notre programme Watty à l’école™, et avec leur accord bien sûr, nous en usons fréquemment, et le petit dernier, Les Avertis, a tout naturellement trouvé sa  place dans nos ateliers. La vidéo Les Avertis raconte l’histoire du soleil, excédé de voir les terriens gaspiller les ressources fossiles et polluer la planète, qui décide de se mettre en grève. Au bout d’un mois, la Terre étant court d’énergie, le soleil exige du charbon, du gaz et du pétrole qu’ils laissent une place aux énergies renouvelables. Nous les félicitons donc chaleureusement pour ce prix bien mérité !

Nos fidèles internautes et abonnés à notre newsletter, auront donc noté que notre film sur Watty à l’école n’a pas été primé, malgré près de deux cents votes, ce qui le plaçait cinquième dans ce concours. Merci à ceux qui nous ont soutenu et, une fois encore, félicitations aux Avertis !

Sources : CLER