Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Collecte des bouteilles en plastique : comment l’accélérer sans passer par la consigne ?

Le Cercle National du Recyclage (CNR) publie une note sur « les conditions pour atteindre l’objectif de 77 % puis de 90 % des bouteilles sans mettre en place la consigne ». Il s’agit d’une série de mesures pour « booster » la collecte des bouteilles en plastique et atteindre l’objectif européen de 90 % de collecte. Avec une priorité : s’attaquer au gisement « hors foyer ».

Collecte des bouteilles en plastique

La position du Cercle National du Recyclage

Le CNR est une association destinée à faire entendre la voix des collectivités locales, fortement impliquées dans la politique nationale de modernisation de la gestion des déchets. Elle regroupe des collectivités locales (communautés urbaines, communautés d’agglomération, les syndicats de collecte et de traitement…), des sociétés d’économie mixte, des fédérations professionnelles, des associations.

Or l’ADEME vient de rendre public un rapport sur les taux de performance de la collecte et du recyclage des bouteilles en plastique pour boisson atteints en 2019. Et surtout sur la trajectoire annuelle de collecte permettant d’atteindre les objectifs. Le CNR souhaite apporter sa contribution à ce débat. Il expose dans cette note une liste d’orientations rationnelles où collectivités locales, pouvoirs publics et éco-organismes, acteurs de la gestion des déchets, jouent pleinement leur rôle.

La consigne des bouteilles en plastique n’est pas la solution

Pour Jean-Patrick MASSON, président du Cercle National du Recyclage, « Les collectivités locales collectaient sélectivement déjà 71 % des bouteilles jetées au sein du service public de prévention et de gestion des déchets en 2017, les efforts doivent se poursuivre mais le plus gros chantier à mener est sur le gisement ʺhors foyerʺ ». Les bouteilles en plastique atterrissent en effet dans les bacs de tri des habitants ou dans le bac ordures ménagères. Mais aussi dans les corbeilles de rues, dans les poubelles au travail, dans les poubelles de gares, dans les jardins publics, au cinéma, dans les centre commerciaux…

Le CNR « a apporté de nombreux arguments démontrant l’aberration écologique et économique de l’arrivée de la consigne pour recyclage des bouteilles de boisson en plastique ». Il a donc défini un « socle minimum de conditions qu’il est indispensable de respecter si l’on souhaite que la France soit aux rendez-vous des objectifs fixés sur les deux grands ʺlieuxʺ » où sont jetées les bouteilles en plastique.

L’argumentaire se déploie sur le périmètre du Service Public de Prévention et de Gestion des Déchets (SPPGD) et en dehors du périmètre du service public. En regard le chaque proposition à destination des éco-organismes et des pouvoirs publics, la note expose précisément les conditions à remplir. « L’ensemble de ces propositions doivent être reprises de manière indissociable pour être efficaces », conclut le CNR.

Source : CNR

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.