Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Comment connaître la nouvelle organisation d’une école ? Le ministère lance un site dédié

A la rentrée 2014, le temps scolaire s’organisera pour tous les enfants autour de cinq matinées de classe, le Ministère de l’Education Nationale constatant que des temps d’enseignements mieux répartis dans la semaine permettent aux enfants de mieux apprendre et favorisent par conséquent la réussite. Mais pour aider les parents à se retrouver sur les nouveaux horaires des écoles, les communes ayant une large autonomie autour de quelques règles fixes (24 heures d’enseignements dans la semaine et cinq matinées), le ministère a mis en place un service leur permettant de connaître l’organisation de la semaine dans l’école de leur enfant, le site 5matinees.education.gouv.fr.

semaine scolaire avec 5 matinees, c'est mieux« Cinq matinées au lieu de quatre, c’est, chaque semaine, un temps supplémentaire pour travailler dans de bonnes conditions, le matin étant le moment de la journée où l’attention des enfants est la plus soutenue » précise le Ministre de l’Education Nationale Benoît Hamon, dans la lettre qu’il a adressée le 12 juin à tous les parents d’élèves. Il rappelle que pour les 1,3 million d’élèves passés à la semaine de cinq jours dès 2013, le bilan établi en fin d’année a permis d’identifier trois bénéfices-clés à cette nouvelle organisation : des apprentissages fondamentaux positionnés aux horaires où l’attention des enfants est la plus grande, une matinée supplémentaire permettant de repenser la répartition des activités en phase avec les besoins de l’enfant, et enfin autour des nouveaux temps scolaires, un projet éducatif global dans chaque école.

Le site dédié, 5matinees.education, donne accès à divers renseignements. On peut déjà y consulter les horaires adoptés par chaque école pour la rentrée 2014, en sélectionnant la commune que l’on veut et en choisissant ensuite précisément l’école publique (maternelles et élémentaires y sont toutes recensées) fréquentée par l’enfant. Les écoles privées, soumises à la même obligation, n’y figurent pas : le site renvoie directement à l’école pour connaître la nouvelle organisation. Par contre, pour connaître la nature des activités périscolaires proposées, le site renvoie à la commune. Mais on a aussi accès à des informations et témoignages sur les bénéfices de cette nouvelle organisation, avec quelques exemples concrets sur des écoles ayant appliqué la réforme dès 2013.

A consulter ce site et en étudiant la répartition des horaires dans les différentes communes, on se rend compte des disparités existant entre communes urbaines et communes rurales, surtout en ce qui concerne les activités périscolaires. Prenons par exemple une commune rurale de l’Allier (en l’occurrence Lapalisse, 3 330 habitants, deux écoles : une élémentaire, une maternelle) : elle garde une longue pause-déjeuner (deux heures) et ne prévoit qu’un quart d’heure chaque soir d’activités périscolaires (de 16 h 15 à 16 h 30, donc une heure au total sur la semaine) et deux heures d’enseignement le mercredi matin. Par contre, une commune plus urbaine du même département (Bellerive, dans la communauté d’agglomération de Vichy, 8 800 habitants et 4 écoles) réserve au total 4 heures aux activités périscolaires (lundi et jeudi de 16 h 15 à 16 h 30, mais mardi et vendredi de 14 h 45 à 16 h 30). A Lyon, pour prendre l’exemple d’une grande ville, les écoles consacrent le vendredi après-midi entier aux activités périscolaires. Si l’enseignement reste le même pour tous, il est évident que certains auront l’occasion d’enrichissement par l’intermédiaire d’activités périscolaires que d’autres n’auront pas.

Source : Ministère de l’Education Nationale

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *