Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Comment obtenir un bio plus bio ?

produits bio en cagetteLa Commission Européenne s’est penchée sur les souhaits de consommateurs et des producteurs en matière de produits biologiques et a présenté une proposition de nouveau règlement relatif à la production biologique et à l’étiquetage des produits, visant à les améliorer quantitativement et qualitativement.

« L’avenir du secteur des produits biologiques de l’Union européenne repose sur la qualité et l’intégrité des produits vendus sous le logo européen de production biologique. La Commission tend à favoriser une amélioration à la fois quantitative et qualitative de la production biologique dans l’Union européenne en renforçant la confiance des consommateurs dans les produits biologiques et en supprimant les obstacles au développement de l’agriculture biologique. Ce train de mesures est une bonne chose pour les consommateurs et pour les agriculteurs. Les consommateurs obtiendront de meilleures garanties sur les aliments biologiques produits et vendus dans l’Union européenne, et les agriculteurs, les producteurs et les commerçants auront accès à un marché plus vaste tant au sein de l’Union qu’en dehors » , résume M. Dacian Cioloș, membre de la Commission chargé de l’agriculture et du développement rural.

La proposition prévoit trois objectifs principaux : préserver la confiance des consommateurs, conserver la confiance des producteurs et faciliter l’accès à la filière biologique pour les agriculteurs. Elle propose pour cela plusieurs mesures :

  • renforcer et harmoniser les règles applicables tant au sein de l’Union européenne qu’en ce qui concerne les produits importés, en supprimant une grande partie des dérogations en matière de production et de contrôle ;
  • renforcer les contrôles en les basant sur des analyses de risque ;
  • faciliter l’accès des petits agriculteurs à l’agriculture biologique en leur offrant la possibilité d’adhérer à un régime de certification de groupe ;
  • mieux prendre en compte la dimension internationale des échanges de produits biologiques grâce à l’ajout de nouvelles dispositions concernant les exportations ;
  • simplifier la législation afin de réduire les coûts administratifs pour les agriculteurs et d’accroître la transparence.

Cette proposition se fonde sur une vaste consultation débutée en 2012 par les experts, puis prolongée par une consultation publique menée en 2013, qui a obtenu 45 000 réponses, majoritairement de consommateurs, mais aussi de producteurs, dont se dégageait un souhaits de règles plus strictes et plus harmonisées en production.

Source : Commission Européenne

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.