Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Compteurs communicants : GrDF teste de nouveaux services

Nous vous avons déjà parlé ici du projet Linky de l’eRDF, la filiale d’EDF en charge de la gestion des réseaux de distribution. C’est maintenant de son homologue GrDF, filiale du groupe GDF-Suez, en charge, elle, de la gestion des réseaux de distribution gaz, dont nous allons parler aujourd’hui.

GrDF a en effet annoncé début Juillet que dans le cadre de la modernisation des relèves des consommations de gaz, elle allait expérimenter ses premiers compteurs communicants. C’est le projet AMR.

Le projet AMR

L’objectif du projet est de tester en vraie grandeur, sur quatre zones géographiques, avec quatre fournisseurs de solutions (cf. schéma ci-dessous) d’une part la viabilité technique de chacune de ces solutions (facilité de mise en œuvre, difficultés rencontrées…) mais aussi la réceptivité des clients à ces nouveaux services.

AMMR, le projet de nouveaux services basés sur la relève automatique des compteurs de gaz

Du point de vue du client, le premier apport est dans le fait même que la relève du compteur est automatique : il n’aura plus besoin d’être présent deux fois par an pour attendre le passage de l’agent du GrDF.

Mais la relève sera également plus fréquente (une fois par mois) et plus fiable (plus d’erreur avec la carte d’auto-relève). Cela permettra aux fournisseurs d’énergie d’éviter les factures sur index estimés et systématiquement d’émettre une facture sur l’index réel télérelevé par le système AMR : le client paiera exactement ce qu’il a consommé.

Mais l’enjeu le plus important pour GrDF lors de cette expérimentation devrait résider dans l’observation des comportements des clients face à ces nouvelles fonctionnalités : mieux informés, vont-ils baisser leur consommation ?

Nous nous faisions ici même l’écho d’une étude venue des USA sur l’impact de ces systèmes. N’hésitez pas à consulter à nouveau cet article.

Il est certain que GrDF (mais aussi la Commission de Régulation de l’Énergie et les équipes de Jean-Louis Borloo) doit et va regarder ce point de très près, car c’est le  % d’économies attendues chez les clients qui peut faire basculer la rentabilité du projet du bon côté ! Et l’enjeu est de taille, car si l’expérimentation est concluante c’est la généralisation à ses 11 millions de clients qui est au programme.

Sources : Eco CO2, communiqué de presse GrDF

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.