Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Connaissez-vous la poubelle intelligente Canibal ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Canibal

Canibal est une poubelle intelligente et ludique. De nombreux étudiants y jouent quotidiennement en jetant leur gobelet de café dans cette smart-box au design fort réussi.

Trois ingrédients sont à la base de son succès :

  • Sa raison d’être : recycler les déchets issus des distributeurs automatiques (gobelets et bouteilles en plastique, canettes en métal) ;
  • Ses capacités techniques : reconnaitre automatiquement les produits qu’elle absorbe, savoir les trier et les compacter ;
  • Son attrait : distribuer des bons d’achat pour inciter les usagers à l’utiliser.

Une poubelle intelligente

Stéphane Marrapodi explique les prouesses techniques de sa machine :

dechets a recyclerLa machine reconnaît le déchet grâce à une caméra, un lecteur de code-barre si le produit en possède un et grâce à son poids. Tout cela permet de déterminer la nature du déchet et son tri dans l’un des compartiments. Enfin, la machine le compacte pour diminuer les déplacements liés à la collecte.

Le système Canibal est organisé comme un service. Il fonctionne par abonnement (299 € par mois) intégrant la location de la machine, la collecte des déchets et leur acheminement dans les centres de tris adaptés à chaque type de déchet.

Le système de bons d’achat triple le taux de recyclage

Le côté ludique du produit n’est pas anodin et est même au cœur du marketing de Canibal. Le fait de pouvoir gagner un bon de réduction chez des enseignes partenaires, d’obtenir une livraison gratuite sur des sites de commerce en ligne permet en effet de multiplier par trois le taux de recyclage sur les campus universitaires. Pour une dimension encore plus développement durable, Canibal offre la possibilité aux « gagnants » de transformer leur gain en don pour une association humanitaire.

Canibal existe depuis un moment déjà et est largement diffusé dans les campus universitaires. Logique quand on connait son origine. Ce sont Carole Houel et Charlotte de Montalivet, deux jeunes diplômées en 2003 de l’Ecole de management (EM) de Lyon, qui ont créé la société Canibal. 7 ans après, les repreneurs, Benoît Paget et Stéphane Marrapodi, ont voulu donner au concept une nouvelle dynamique. Nous leur souhaitons une grande réussite !

Cet article a été écrit par : 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

3 réponses sur “Connaissez-vous la poubelle intelligente Canibal ?”

  1. « Le système de bons d’achat triple le taux de recyclage »
    Et faire recycler son mobile peut aussi générer de l’argent, même 50 euros pour un ancien mobile (prix en fonction des marques bien sûr).
    Donc l’idée fait son chemin pour les objets à recycler : les téléphones, les cans en métal comme canibal et aussi les cartouches d’imprimantes.

    Or un téléphone portable est composé de nombreuses substances dangereuses pour la santé comme le plomb, le mercure et le cadmium.

    Truc malin, vous pouvez vous aussi faire recycler votre mobile en le revendant sur http://www.mister-reprise.com

  2. Jolie machine ! J’aimerai connaitre les bons que l’on peut gagner avec ce système ?!
    CKFD et Lemon tri sont également positionnés sur le secteur du recyclage des canettes alu et des bouteilles plastique, mais les récompenses ont l’air plus « solidaire » !

  3. Cette machine est d’une betise abyssale. Il y en a une dans mon entreprise. Deja il faut savoir qu’elle est en panne la moitié de l’année. A l’interieur il y a deux sacs poubelle en plastique simple. Les bons que l’on gagne ne concerne que certains articles et certains magasins. Cette machine, en tous cas chez nous ne sert a rien !! Rien du tout a part consommer de l’electricité (le comble qd meme qd on veut faire du green) du papier (pour imprimer des tickets que les gens jettent dans la poubelle a cote !!!). En plus cette machine est louée ! Bref une simple poubelle pour les goblets en cartons suffit largement.
    Ecologie pkoi pas, mais ecologie pour faire croire qu’on en fait c’est siderant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.