Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La consigne pour une meilleure collecte des emballages ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a ouvert une consultation en ligne sur les premières propositions du projet de feuille de route économie solidaire. L’une d’entre elles concerne un retour à la consigne afin de mieux collecter les emballages, pour mieux les recycler.

Consigne des bouteilles plastique

Une collecte insuffisante pour certains emballages

Si 87 % des Français déclarent trier leurs emballages ménagers, seuls 44 % le font systématiquement. Et le taux de collecte reste tout à fait insuffisant pour atteindre l’objectif de 75 % d’emballages ménagers recyclés en 2022 et 100 % des plastiques recyclés en 2025. En effet, dans de grandes métropoles comme Paris et Marseille, seule une bouteille en plastique sur 10 atterrit dans le conteneur de tri qui permettra son recyclage.

L’idée de mettre en place une consigne pour certains emballages provient de la première phase de concertation sur l’économie circulaire : « Le retour de la consigne pour les emballages en verre et l’instauration de consignes pour d’autres matériaux du type plastique ou métal est une recommandation récurrente parmi les contributions. Pourquoi jeter et briser une bouteille en verre qui pourrait être réutilisée ? Plusieurs pays étrangers sont cités en exemple, notamment l’Allemagne et le Danemark. Il est ainsi proposé que les fabricants payent l’installation des automates en échange de l’affichage de leur logo. Plusieurs participants réclament l’élargissement de la consigne à tout type de contenant. »

La consigne comme incitation au tri

Le principe en est simple : il s’agit d’associer une caution à un emballage, que le consommateur paie à l’achat du produit, mais qui lui est restituée – sous forme monétaire ou de bons d’achat – lorsqu’il rapporte l’emballage.

Cette consigne existait encore il y a quelques dizaines d’années pour le verre en France. Mais désormais le verre a un taux de collecte satisfaisant (de l’ordre de 86 %) et un recyclage correct, qui ne nécessite donc pas de la remettre en place. L’option proposée en consultation par les pouvoirs publics est de « mener des expérimentations  visant à mettre en place un système de consignation pour certaines bouteilles plastique, canettes voire les piles. »

Sur le même principe, une autre proposition concerne la mise en place d’un « nouveau dispositif favorisant la reprise pour tous les téléphones, équipements informatiques et téléviseurs. »

Quelques essais déjà menés

Plusieurs essais ont déjà eu lieu pour inciter les personnes dans les lieux publics à trier et jeter dans le conteneur correspondant les canettes vides ou autre bouteille plastique. Ainsi, Pepsi a mis en service en 2010 aux Etats-Unis des « Dream machines » distribuant des points pour la récupération de ses emballages. L’an dernier, Green Creative, jeune entreprise française spécialisée dans la conception, a lancé un challenge en entreprises, pendant la Semaine du développement durable, en installant « R3D3 » une poubelle connectée de sa création.

Sources : Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, AFP

Illustration : Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.