Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

« Cool Biz » : les japonais viennent en tenue légère au travail !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

coolbizPetite révolution chez les hommes d’affaire japonais : la campagne « Cool Biz » a débuté dès le 1er juin cette année, avec plus d’un mois d’avance, sur ordre du ministre de l’environnement et se poursuivra jusqu’en octobre. Cette campagne, qui existe depuis 2005, consiste à autoriser, voire à inviter, chaque année les employés de bureau à venir travailler en tenue plus légère pendant les fortes chaleurs de l’été : autrement dit à troquer veste et cravate contre T-shirt et chaussures de sport. Destinée dans un premier temps à économiser, en plus de l’énergie, d’importantes émissions de CO2 dues à la climatisation, elle revêt cette année un caractère un peu particulier : il s’agira d’un « Super Cool Biz ».

En effet, depuis les conséquences du tsunami du mois de mars, le pays doit faire face à une pénurie d’électricité et toutes mesures doivent être prises pour l’économiser. La climatisation étant particulièrement énergivore, le ministère japonais demande d’en éviter au maximum le recours et indique qu’elle ne devra pas indiquer un chiffre inférieur à 28°C, en cas de canicule. D’où l’autorisation pour les employés de se vêtir plus légèrement pour travailler dans les bureaux.  Evitons cependant d’aller trop loin : ni le short, ni les tongs ne sont autorisés. Reste que les employés eux-mêmes se montrent un peu réticents envers cette mesure : nombreux sont ceux qui cachent une veste et une cravate dans leur sacoche, pour les enfiler précisément lorsqu’ils entrent au bureau. Pour les encourager, le gouvernement japonais a même organisé un défilé de mode « bureau » de tenues légères, mais correctes !

Pourtant, à la fin de la première campagne « Cool Biz » en 2005, le ministère japonais de l’environnement avait indiqué que 460 000 tonnes de CO2 avaient ainsi été épargnées, soit les émissions mensuelles d’un million de foyers. Cette année, cette campagne s’accompagne de nombre de petites mesures qui vont toutes dans le sens des économies d’électricité. Ainsi les lumières des vitrines des commerces doivent être restreintes la nuit, l’éclairage des couloirs des bureaux doit aussi être diminué et jusqu’aux sièges des toilettes et à l’eau des douchettes intimes qui ne doivent plus être chauffés…

Sources : La Tribune, Batiactu

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.