Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Corée du Sud : pénurie d’électricité annoncée pour cet hiver

electricite en coreeLa Corée du Sud risque fort d’enregistrer des pénuries d’électricité cet hiver, un risque récurent pour le pays, mais annoncé cette fois comme « sans précédent » par le gouvernement coréen. En cause : des réacteurs nucléaires arrêtés pour différentes raisons, dont la dernière en date est l’utilisation de composants non certifiés.

Le réseau électrique de Corée est déjà chroniquement déficitaire, et les divers appels du gouvernement à la population pour maîtriser la consommation électrique (voir notre article du 06/06) ne suffiront pas à permettre au pays de passer un hiver sans coupures d’électricité. En effet, la production d’électricité coréenne dépend à 35 % des 23 réacteurs nucléaires en fonction. Or, après uns série de défaillances enregistrées au cours des derniers mois sur différents réacteurs, deux des six que compte la centrale de Yeonggwang ont été arrêtés après la détection de nombreux composants annexes n’ayant pas reçu les certifications officielles, et pourraient rester hors service jusqu’au début de l’année prochaine.

Le ministre de l’économie, Hong Suk-Woo, a donc précisé que « des contrôles de sécurité exhaustifs sont nécessaires sur les deux réacteurs où les composants non certifiés étaient abondants » et « il est inévitable que nous connaîtrons des pénuries d’électricité sans précédent pendant l’hiver » tout en soulignant que cet incident n’avait pas de rapport avec la série de dysfonctionnements enregistrés depuis quelques mois. En effet, courant octobre un réacteur a été arrêté en raison d’une défaillance des barres de contrôle et un autre s’est arrêté automatiquement en raison du défaut de fonctionnement d’une pompe d’approvisionnement en eau de refroidissement. En juillet un autre réacteur de 1 000 MW avait connu un problème identique.

A la même époque, la justice coréenne mettait en examen pour corruption 32 employés des opérateurs publics Korea Hydro & Nuclear Power. Le ministre de l’économie a cette fois cité 8 fournisseurs qui ont falsifié 60 garanties couvrant quelque 7 700 pièces : apparemment un grand ménage à faire dans un pays qui prévoit de construire 16 autres réacteurs d’ici 2030.

Si les deux réacteurs de la centrale de Yeonggwang n’étaient pas remis en service dans les délais prévus, « les réserves d’électricité du pays chuteraient à 300.000 kilowatts alors que le gouvernement poursuit un objectif de 4,5 millions de kilowatts » précise l’AFP. Le ministre de l’économie coréen a d’ailleurs annoncé que les autorités énergétiques préparaient pour la mi-novembre un plan d’urgence pour l’approvisionnement en électricité du pays.

Source : AFP

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.