Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

De grands groupes s’engagent pour des transports routiers plus propres

De grands groupes français s’engagent dans une politique ambitieuse de transports routiers plus propres. Alors que Carrefour annonce le déploiement de 200 camions roulant au biométhane, La poste signe la Charte « Objectif CO2 » avec la Direction Région Ile de France de l’ADEME. Ils poursuivent ainsi leur démarche de réduction des émissions de CO2 dans leurs activités de transporteurs routiers de marchandises.

Le Groupe Carrefour

carrefour roule au bio GNV
Afin de réduire l’impact environnemental de ses livraisons, Carrefour annonce le déploiement de 200 camions roulant au biométhane (dont une partie sera issue de la méthanisation des déchets organiques de ses magasins urbains) dans les grandes agglomérations françaises (Paris, Lyon, Bordeaux, Marseille et Lille) d’ici 2017. Le groupe souhaite en effet atteindre un objectif de 40 % de ses émissions de gaz à effet de serre. Cela passe obligatoirement par le secteur des transports. Or ce mode de livraison permet, selon le communiqué de Carrefour, de réduire de 90 % les émissions de CO2, de 80 % les émissions de polluants et de supprimer les émissions de particules fines. Il réduit aussi de 50 % les nuisances sonores.

Depuis deux ans, ces camions ont été testés avec succès à Lille d’abord, puis à Paris, et commenceront à s’étendre dès 2015. A l’issue de ce plan de déploiement sur trois ans, le groupe comptera 200 camions au biométhane en circulation, qui approvisionneront les magasins urbains de l’enseigne. Carrefour estime à plus de 20 000 tonnes la réduction des émissions de CO2 grâce à l’impact de ses livraisons d’ici 2017.

Le Groupe La Poste

La Poste a signé en décembre dernier la Charte « Objectif CO2 »  de l’ADEME, pilotée par sa Direction Régionale Ile-de-France et la DRIEA-IF pour les entreprises situées sur leur territoire. Il s’agit d’une initiative qui vise à amener les entreprises de transports routiers de marchandises à instaurer des actions concrètes visant à réduire leurs émissions de CO2 en mettant en œuvre au moins une action dans chacun des quatre axes qu’elle définit (le véhicule, le carburant, le conducteur, l’organisation du flux de transport).

Le groupe s’engage dans le cadre de cette charte à une réduction de 6,5 % de ses émissions de gaz à effet de serre par la mise en place d’un plan d’actions à trois ans comprenant la poursuite du déploiement des véhicules électriques (il dispose déjà aujourd’hui de la première flotte de véhicules électriques au monde), l’amélioration du pilotage de la flotte, l’amélioration de la maintenance, le déploiement de nouveaux véhicules plus économes en carburant, sans oublier le report modal et la sensibilisation de ses sous-traitants.

La Charte « Objectif CO2 » en quelques chiffres

La Charte, instaurée en 2008, répond à des enjeux d’importance : 25 % des coûts de revient du transport routier sont des dépenses de carburant, qui représente 14 % des émissions de CO2. Et les émissions du secteur des transports ont augmenté de 15,4 % depuis 1990. Or la Charte a permis d’éviter l’émission de 130 000 tonnes de CO2 depuis 2008 et d’économiser 46 millions de litres de carburant. 109 entreprises de transports routiers s’y sont déjà engagées dans la région.

Sources : Carrefour, La Poste

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “De grands groupes s’engagent pour des transports routiers plus propres”

  1. Si tous les grands groupes agissaient de la même manière les émissions de CO2 baisseraient considérablement ! Mais cela ne concerne pas uniquement les transporteurs, nous aussi nous pouvons apporter notre pierre à l’édifice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.