Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Decathlon : Chine-France, le trajet direct des produits

La gare de Dourges (Pas de Calais) a vu arriver, en novembre, le premier train block en provenance directe de Chine, intégralement chargé de marchandises Decathlon. Plus rapide que le bateau, plus écologique que l’avion, le rail permet à la marque de limiter l’impact environnemental du transport de ses produits.

La Chine fait partie – et de manière importante – des 49 pays de production des produits Decathlon. Jusqu’à présent, les marchandises en provenance de ce pays parvenaient au mieux en trains partagés (avec d’autres marques) puis en train ou en camion depuis Duisbourg (Allemagne). Ceci a déjà permis à la marque d’augmenter son volume annuel de fret de 300 % sur le train. Mais il s’agit du premier « train block » (c’est à dire composé des mêmes conteneurs de départ à l’arrivée) en provenance directe de Wuhan (Chine) et à destination des entrepôts de la marque à Dourges.

Composé de 41 conteneurs remplis d’environ 630 000 produits sportifs (essentiellement textile et chaussures), le train a parcouru 10 800 km en 20 jours pour atteindre l’entrepôt. Il a traversé 7 pays (Chine, Kazakhstan, Russie, Biélorussie, Pologne, Allemagne et France) et crée ainsi une liaison directe entre les usines de production chinoises et les entrepôts en France. Pour la suite, assure Decathlon, « Une partie des trajets aériens et maritimes sera transformée en ferroviaire par la création de cette liaison directe entre les usines en Chine et les entrepôts continentaux en France. Réduisant ainsi de moitié le temps de transport des produits (par rapport aux voies maritimes) mais aussi le nombre de trajets en camion depuis la plateforme d’éclatement (PFE) en Belgique. Au global, le recours au transport ferroviaire permet de faire baisser de 36% les émissions de CO2. »

Il est vrai que le gain de temps n’est pas négligeable : « En moyenne, les temps de trajets depuis les bassins de production vers l’Europe sont de 41 jours par bateau et 26 jours par train partagé contre 20 jours en train block. L’avion reste le seul mode de transport plus rapide mais moins écologique. » Ceci présente donc aussi un intérêt stratégique pour la marque : réduire le temps entre la fabrication et la disponibilité des produits en rayons. « Désormais, la ligne Wuhan-Dourges permet d’acheminer les produits en moins de trois semaines et d’assurer un dispatch direct depuis les entrepôts continentaux (CAC) vers les entrepôts régionaux (CAR) qui approvisionnent les magasins dans toute l’Europe. Au final, les produits sont disponibles en rayons trois à quatre jours plus rapidement. »

Source : Decathlon

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.