Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Déchets : l’édition 2018 des chiffres-clés, publiée par l’ADEME

Déchets chiffres-clése document « Déchets : chiffres-clés » de l’ADEME constitue une référence statistique sur les déchets et sur certains volets de l’économie circulaire. Il fait état des évolutions récentes du secteur. Bien que destiné principalement aux acteurs de la filière, ce document synthétique cible également un public plus large.

Des ambitions renforcées pour l’économie circulaire

L’année 2018 a vu se renforcer les ambitions pour l’économie circulaire, avec une forte évolution du cadre réglementaire européen et national. Le paquet économie circulaire a été adopté il y a un an. Il prévoit 55 % des déchets municipaux recyclés en 2025, puis 60 % en 2030 et 65 % en 2035. Il vise également au recyclage de 65 % des emballages d’ici 2025 et 70 % d’ici 2030, la mise en décharge d’un maximum de 10 % des déchets municipaux en 2035 et une baisse de 50 % des biodéchets en 2030, par une réduction du gaspillage alimentaire.

A l’échelle française, la feuille de route de l’économie circulaire (FREC) a renforcé le cadre législatif national. Elle comporte 50 mesures pour passer de l’économie linéaire (fabriquer, consommer, jeter) à un modèle circulaire. Celui-ci ambitionne de limiter au maximum l’impact de nos consommations e optimisant la valorisation des déchets.

Cette synthèse rappelle notamment les faits marquants et analyse les évolutions récentes dans le domaine des déchets et de l’économie circulaire. Elle montre également comment ils participent à la production de matière et d’énergie et les marges de production de cette valorisation.

Des déchets pas suffisamment réduits

En 2016, nous avons produit 4,6 tonnes de déchets par habitant. Elles se décomposent ainsi : 568 kg dans les ménages (-0,3 % en 10 ans), 700 kg dans les entreprises hors construction (-8 % en 10 ans) et 3 400 kg dans la construction (+2 % en 10 ans). Le recyclage approvisionne désormais 66 % de l’industrie papetière, 50 % de la sidérurgie, 58 % de l’industrie du verre et 6 % de la plasturgie.

Le document montre certes des résultats positifs, mais point également d’importants progrès qui restent à faire dans différents domaines. Les points de satisfaction se trouvent dans :

  • Une baisse des déchets produits par habitant depuis 2007,
  • Une meilleure réutilisation, plus de réemploi et de réparation des objets,
  • Moins de déchets envoyés en centre de stockage,
  • Un meilleur tri des déchets pour les ménages soumis à la tarification incitative, mesure qui par ailleurs se développe.

Mais il existe des points à améliorer sérieusement :

  • Le tri des plastiques, par l’extension des consignes de tri à tout le territoire,
  • Le tri et la collecte séparée des biodéchets,
  • La réduction des quantités de produits alimentaires perdus chaque année,
  • Le taux de recyclage des déchets dans le bâtiment, par un meilleur tri sur les chantiers,
  • La réduction des quantités de déchets produits par les industries.

Source : ADEME

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *