Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Démarquage ERDF/EDF : une copie à revoir selon la CRE

En janvier dernier, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) avait demandé avec insistance aux gestionnaires de réseaux de distribution (GRD) de gaz et d’électricité de se démarquer de leur maison-mère afin que cesse la confusion entretenue dans le public entre leurs missions respectives et leur donnait jusqu’au début juin pour agir. Si la différenciation GRDF/GDF Suez s’est faite par le changement de dénomination de la maison-mère, devenue ENGIE, il n’en va pas de même pour ERDF et EDF. Le groupe a soumis à la CRE des propositions qui ne la satisfont pas totalement.

En effet, dans la dernière édition 2013-2014 de son rapport RCBCI, (respect des codes de bonne conduite et l’indépendance des gestionnaires de réseaux d’électricité et de gaz naturel) publiée en janvier 2015, la CRE a demandé à ERDF « de procéder à un changement majeur des éléments constitutifs de sa marque (identité visuelle et/ou sigle et/ou prononciation…) pour mettre fin à cette confusion. A cet effet, ERDF proposera à la CRE d’ici le 1er juin 2015 au plus tard les mesures qu’il entend mettre en œuvre. […] En outre, la CRE demande à ERDF et à EDF de lui transmettre, d’ici le 1er juin 2015 au plus tard, un plan des actions à mettre en œuvre pour supprimer les risques d’association par le grand public entre les deux sociétés et ainsi supprimer toute confusion possible. »

ERDF a donc présenté le 3 juin à la CRE le projet d’évolution de sa marque qui ne fait plus apparaître la « turbine » comme logo. De plus, la police de caractère et les combinaisons de couleurs sont différentes : le « E » et la petite barre du « F » sont de couleur bleue, les autres lettres sont de couleur verte. Le projet de nouvelle marque fait par ailleurs apparaître une signature « l’électricité en réseau » de couleur bleue. Enfin, un plan de communication interne et externe « évolution de la marque et affirmation de l’identité » doit être mis en œuvre. Par contre, EDF a indiqué lors de son audition qu’il « n’envisage pas de modifier son logo ou son nom. »

Si la CRE estime que ces propositions répondent à des demandes ponctuelles formulées par la CRE dans ses précédents rapports, elles ne constituent pas pour autant « une réponse à la hauteur des enjeux de la confusion entre EDF et ERDF. » Elle considère en effet que « pour autant, les facteurs de différenciation proposés par ERDF en juin 2015 pourraient ne pas suffire à compenser les facteurs de confusion qui subsistent par ailleurs (proximité phonétique et conceptuelle, proximité de certaines couleurs, proximité des sigles et des dénominations sociales) dans un contexte où la marque « EDF » possède un caractère distinctif exceptionnel. » Elle conclut donc qu’en conséquence, elle « considère que le projet présenté par ERDF d’évolution de sa marque, en l’absence de modification de celle d’EDF, ne permet pas d’écarter tout risque de confusion des marques d’ERDF et d’EDF prohibée par les dispositions de l’article L.111-64 du code de l’énergie. »

Source : CRE