Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Dérèglement climatique : un gilet de sauvetage pour le Zouave du Pont de l’Alma

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Lorsque le niveau de la Seine monte, tous les yeux se tournent vers le Zouave du Pont de l’Alma. En cette période de crue à Paris, la Fondation GoodPlanet en a profité pour attirer l’attention sur le dérèglement climatique et ses conséquences du en l’habillant le dimanche 4 février d’un gilet de sauvetage.

Zouave habillé d'un gilet de sauvetage

Une « opération coup de poing » pour la lutte contre le dérèglement climatique

Le Zouave du Pont de l’Alma sert de repère lors des inondations de Paris. Or, si la cause de la crue n’est pas le dérèglement climatique d’origine anthropique, rappelle la Fondation, il les rendra plus intenses et il faut agir vite pour préserver l’environnement et le climat.

Elle a donc décidé, à l’occasion de cette inondation, « d’organiser une opération coup de poing pour secouer le grand public sur la problématique des dérèglements climatiques. » Le Zouave a donc été équipé exceptionnellement  d’un gilet de sauvetage géant « pour survivre face au pic de la crue de la Seine. » Le concept a été imaginé par une agence de communication et complété par le message : « Get ready for global warming » (Préparez-vous au réchauffement climatique).

Un problème mondial

Le gilet de sauvetage du Zouave constitue « une métaphore de la lutte qui doit habiter chacun d’entre nous, pour que les Etats, les villes et surtout les citoyens agissent urgemment et accélèrent la réduction des émissions de CO2 avant la COP24 » qui aura lieu fin 2018 à Katowice, dans le sud de la Pologne.

« Il ne s’agit pas d’un problème parisien, il s’agit d’un problème mondial. Dans toutes les villes du monde, nous devons nous réveiller et faire notre part » explique la Fondation. Et c’est dans le rôle qu’elle se donne de sensibilisation et d’éducation du grand public sur la préservation de l’environnement qu’elle a mené cette action.

Petit détail : la crue de la Seine et le courant empêchant toute approche en bateau, la statue a été habillée par deux grimpeurs descendus en rappel.

Pour l’occasion, Yann Arthus-Bertrand, qui a créé la Fondation GoodPlanet  pour « placer l’écologie et l’humanisme au cœur des consciences et de susciter l’envie d’agir concrètement pour la terre et ses habitants » a immortalisé l’évènement « à travers une image puissante qu’il est primordial de partager au maximum : #ParisAgainstGlobalWarming. »

Sources :GoodPlanet, AFP

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.