Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Des dinosaures à l’origine du réchauffement climatique qui a conduit à leur extinction

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

diplodocusSelon une étude de très sérieux chercheurs de l’Université de Liverpool (Royaume-Uni), parue dans Current Biology, les dinosaures auraient été victimes de leurs propres rejets de méthane (CH4). Leurs émissions auraient provoqué le réchauffement du climat qui leur a été fatal , il y a plus de 100 millions d’années.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont extrapolé sur les quantités de méthane, puissant gaz à effet de serre, produites par les herbivores de la famille, à partir des rejets des ruminants actuels. En particulier les sauropodes, dont le diplodocus, qui avaient un poids moyen tournant autour d’une vingtaine de tonnes. En effet, tels nos bovins actuels, les microbes  présents dans leur flore intestinale produisaient du méthane dans le processus de fermentation digestive de ces charmantes petites bêtes. Dave Wilkinson, de l’université de Liverpool, principal auteur de ces travaux parus dans la revue américaine, explique :

Un simple modèle mathématique laisse penser que les micro-organismes qui vivaient dans le système digestif de ces dinosaures sauropodes pourraient avoir produit suffisamment de méthane – un puissant gaz à effet de serre – pour avoir un impact important sur le climat de l’ère du Mésozoïque » (- 250 millions à – 65 millions d’années). En fait, selon nos calculs, ces dinosaures pourraient avoir produit plus de méthane que toutes les sources modernes naturelles et provenant des activités humaines.

Des équations mathématiques ont donc permis à ces chercheurs de chiffrer la production de méthane de ces herbivores, en fonction de leur taille et en tenant compte du fait qu’il en existait plusieurs dizaines au kilomètre carré : cela donne environ 520 millions de tonnes par an ! Après leur disparition, et avant l’ère industrielle, les émissions de méthane se situaient à 200 millions de tonnes par an. Les ruminants actuels en produisent entre 50 et 100 millions. Cela contribue certes au réchauffement climatique actuel, mais celui-ci est tout de même essentiellement dû aux émissions de dioxyde de carbone, provenant de la combustion du charbon et des hydrocarbures.

Sources : Le Point, TF1, Charente Libre (image)

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.