Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Des engagements contre la précarité énergétique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Précarité énergétiqueLe sujet de la précarité énergétique est vraiment à l’ordre du jour. Pas une journée ne passe sans l’annonce de l’engagement d’entreprises, de groupement de professionnels ou de collectivités locales, dans la foulée du programme « Habiter Mieux » (voir notre article du 23 mai) que le gouvernement a présenté récemment. Ainsi la CAPEB, GDF Suez, EDF et plusieurs communes viennent de signer divers partenariats afin de permettre à ceux qui ont de petits revenus et de grosses dépenses d’énergie, de sortir de ce cercle vicieux.

La CAPEB

La CAPEB (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) et l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) s’associent pour accompagner les propriétaires occupant qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation, dans l’objectif de réhabiliter 300 000 logements privés d’ici 2017, dans le cadre du programme national « Habiter Mieux », doté de 500 millions d’euros. Certains bâtis, que certains qualifient de passoires énergétiques, engagent pour leurs propriétaires, souvent modestes, des frais importants en énergie, sans pour autant les protéger du froid (voir notre article du 27 mai). Ce parc très important doit faire l’objet d’urgence de travaux de rénovation et d’isolation.

Les 380 000 entreprises artisanales du bâtiment, adhérentes de la CAPEB et réparties sur tout le territoire, ont un rôle clé à jouer dans ces réhabilitations, et s’appuyant sur le réseau des Eco-artisans (2 200 artisans labellisés) doivent avoir comme objectif d’offrir aux foyers en difficulté des solutions adaptées à leurs besoins. La CAPEB va donc mettre l’accent sur les formations FEE-Bat (voir notre article du 23/06/10) qu’elle propose afin de permettre aux artisans de se  former rapidement aux nouvelles contraintes de la rénovation thermique.

Les fournisseurs d’énergie

GDF-Suez vient de doter de 100 millions d’euros un fonds destiné à réduire la précarité énergétique tant au niveau français que mondial. Ce fonds doit soutenir d’ici 2013 une vingtaine de projets à fort impact social. Ce programme s’intitule GDF Suez-Rassembleurs d’Energies, et établira des partenariats avec des entrepreneurs sociaux, des ONG… Il concernera la France, bien sûr, mais aussi les pays émergents où l’accès à l’énergie reste problématique : on en a un exemple récent au Sénégal où des manifestants protestaient contre des coupures d’électricité très fréquentes, et on oublie parfois que des millions de personnes dans le monde n’y ont même pas accès.

Le programme Rassembleurs d’Energies permettra donc à une sélection de projets, choisis avec l’AFD (Agence Française du Développement) ou avec le réseau d’entrepreneurs sociaux Ashoka, de se monter, grâce à des dons de GDF-Suez, des investissements en provenance du fonds, mais aussi l’assistance de 2 500 salariés volontaires.

EDF n’est pas en reste, puisque l’entreprise initie à la Réunion, en partenariat notamment avec La Poste, l’opération Packéco  (qui suit d’ailleurs l’opération Lampéco). Il s’agit d’une Priséco, composée de quatre prises électriques « intelligentes », capables de détecter les appareils inutilisés ou restés en veille ; elle permettrait même d’allonger la durée de vie des équipements électroniques. La Priséco est distribuée aux 45 000 foyers bénéficiaires du TPN (Tarif Première Nécessité), accompagnée d’un courrier pour les sensibiliser aux économies d’énergie. EDF table sur une économie de 25 € sur la facture annuelle de ces ménages à petits revenus.

prisecoL’Arep (Association Réunionnaise d’Education Populaire) participe au programme pour fournir des conseils et répondre à toutes les questions des bénéficiaires sur cette Priséco.

Les collectivités locales

Du côté des collectivités locales, on voit que des communes s’organisent pour permettre à leurs habitants aux revenus les plus modestes de sortir de la précarité énergétique. Par exemple, à Montreuil, un partenariat a été signé avec l’association Unis-Cité (qui œuvre déjà dans beaucoup d’autres villes à travers la France). Une équipe de jeunes volontaires, dans le cadre d’un service civique, accompagnent jusqu’à la fin du mois de juin 30 ménages, pour les aider à réduire leur consommation d’énergie par la pose de matériels économes (type « mousseurs » pour l’eau) et l’adoption d’éco-gestes. La ville de Vitry sur Seine bénéficie quant à elle d’un « contrat de performance énergétique », programme qui permettra aux locataires de logements sociaux de réduire leurs charges et d’améliorer leur confort.

Sources : Mon Immeuble, La Tribune, L’Usine Nouvelle, Equilibre des Energies, Zinfos 974, EDF Reunion

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.