Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Des mesures drastiques (efficaces ?) d’économie d’électricité au Vénézuela

Le Venezuela, qui connaît depuis 2010 une crise énergétique et souffre de coupures de courant à répétition, fait feu de tout bois afin de réaliser d’importantes économies d’énergie. Ainsi les décisions gouvernementales se suivent : après des congés forcés pour le secteur public dont les écoles, il vient d’annoncer un changement de fuseau horaire, remettant le pays sur celui quitté il y a 9 ans, par le gouvernement précédent.
réservoir d'eau de catamagua au vénézuela
Le pays est en proie à de graves pénuries d’électricité, dans un contexte de crise économique et de sécheresse grave provoquée par phénomène météorologique El Niño, particulièrement marqué cette année. Celui-ci a entraîné une chute à un niveau alarmant des 18 réservoirs d’eau du pays, pénalisant les centrales hydroélectriques. Ainsi, à Guri, réservoir d’eau de l’Etat de Bolivar (sud-est du pays) qui fournit 70 % de l’électricité du pays, le niveau approche le point critique.

Le gouvernement vénézuélien avait déjà décrété dans un premier temps des limitations de temps de travail pour économiser plus d’énergie : ainsi, il a déclaré les vendredis des deux mois à venir chômés dans le secteur public, le lundi 18 avril, veille de la fête nationale (le 19 avril), chômé lui aussi, créant un « pont d’économies d’énergie » , une semaine fériée à l’occasion de la Semaine Sainte pour les secteurs publics et privés. Il a de même réduit les horaires de travail : 6 heures par jour dans les ministères et les entreprises publiques. Selon le Président vénézuélien, ces mesures auraient déjà permis de substantielles économies d’énergie.

Parallèlement, les grands consommateurs d’électricité, hôtels compris, ont été invités à assurer eux-mêmes leurs besoins en électricité 9 heures par jour. Cette mesure, lancée en février dernier avec seulement 4 heures quotidiennes, a déjà amené les centres commerciaux à réduire leurs horaires d’ouverture.

La dernière décision en date concerne le changement de fuseau horaire au 1er mai prochain. Le ministre des Sciences a annoncé que « la décision prise par le Président est de revenir au fuseau horaire de 4 heures de moins par rapport au méridien de Greenwich (-4 heures GMT). » Le pays retrouvera ainsi le fuseau horaire qu’il avait quitté le 9 décembre 2007, quand le Président de l’époque (H. Chavez) avait décidé de passer à -4 heures 30 GMT.

Si le gouvernement actuel pointe le phénomène El Niño comme responsable de ces maux, l’opposition, désormais majoritaire au Parlement, accuse plutôt l’exécutif de ne pas avoir assez investi dans le réseau électrique pour faire face à la demande du pays.

Ces mesures se montreront-elles vraiment efficaces dans un pays déjà en proie à une très grave crise économique, due entre autres à la chute des cours du pétrole qui lui apporte la plus grosse part de ses devises ? C’est une autre histoire…

Sources : Europe 1, RTBF

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.