Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Des ombrières photovoltaïques de recharge dans toute le Corse ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Partant du principe que dans 10 à 15 ans, 10 % au moins du parc automobile sera composé de véhicules électriques ou hybrides, peut-être même davantage en misant sur une baisse des prix et sut une évolution de la technologie, une jeune entreprise corse, Corsica Sole, projette d’installer sur l’ensemble de l’île 1 000 bornes de recharge fonctionnant à l’énergie solaire.

sation-recharge-driveco-corse

Pour cela, l’entreprise tient compte d’un contexte favorable : déjà, avantage non négligeable, la Corse est bien ensoleillée, mais surtout les pouvoirs publics manifestent la volonté de faire de la Corse un domaine d’excellence dans le développement des énergies renouvelables et des emplois verts. De plus, ce projet, nommé Driv’Eco, a reçu le label CapEnergies.
L’entreprise veut donc installer sur tout le territoire de l’île des ombrières de 120 m², en bois, dont elle a conçu le design, qui pourront chacune recharger en trente minutes simultanément jusqu’à 8 véhicules, et seront éclairées de façon à ce qu’on les repère facilement de nuit. Villes, communes rurales, mais aussi parkings d’hypermarchés, sites touristiques, ports de plaisance sont concernés. Les premiers maires contactés semblent d’ailleurs favorables à ce projet.

L’ombrière prototype une fois construite, ce qui est imminent, un test aura lieu dès l’année prochaine sur le parcours Bastia-Corte-Ajaccio. Mais l’ambition de l’entreprise, exprimée par la voix d’un des trois associés, Paul Antonietti, c’est d’équiper la Corse entière afin d’en faire « une belle vitrine de sa capacité d’excellence environnementale » :

Notre objectif est d’installer dans toute l’île, le littoral comme l’intérieur, cinquante de ces ombrières pouvant chacune accueillir d’une à quatre bornes de recharge selon les niveaux de circulation des lieux d’implantation, ce qui représente un total de mille points d’approvisionnement électrique. Et ce, de manière à ce qu’il n’y ait guère plus de 50 km entre deux points de recharge puisque la première source d’inquiétude de ceux qui hésitent à acquérir une voiture électrique, c’est de tomber en panne. Pour les usagers locaux, particulièrement ceux qui ont une résidence individuelle, il s’agit, bien sûr, d’un dispositif de complément puisqu’ils ont la possibilité de recharger les batteries chez eux. Mais c’est très attractif pour les milliers de touristes qui pourront sillonner la Corse à bord de voitures électriques.

Associée à une entreprise de location de voitures, l’entreprise va donc passer courant 2013 à l’étape du test grandeur nature, grâce à trois stations et à deux véhicules électriques

Sources : Corse Matin, Corsica Sole

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.