Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Développement durable : les grandes surfaces sévèrement jugés par les consommateurs

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les supermarchés répondent-ils aux attentes de leurs clients en matière de développement durable ? Telle est la question à laquelle répond une enquête de Rubikloud. Et la réaction des consommateurs penche nettement vers le « non ». Malgré leur communication sur les thématiques environnementales, les grandes surfaces ont manifestement du mal à convaincre.

développement durable et supermarchés

Les attentes des consommateurs

L’étude initiale menée auprès de 3 000 consommateurs européens montre l’ampleur des attentes de ces derniers. Non seulement ils se montrent prêts pour le changement, mais ils l’appellent vraiment. Le rapport souligne que, au-delà du coût que le gaspillage représente pour les supermarchés, cela affecte aussi leur réputation.

En France, les trois enseignes les plus avancées en matière de réduction du gaspillage et des emballages, selon les personnes interrogées, sont Leclerc (33 %), Carrefour (29 %) et Intermarché (24 %). Aucune ne réunit donc sur son nom plus d’un tiers des consommateurs.

Réduire les gaspillages

Pour les consommateurs français, 65 % d’entre eux déclarent qu’il n’est plus possible pour les supermarchés de refuser de s’engager en faveur du développement durable. Ils pensent plus particulièrement au gaspillage alimentaire et aux emballages. Ainsi, 78 % pensent que les grandes enseignes de supermarchés devraient même être contraintes légalement de produire des rapports annuels sur leur gaspillage de produits alimentaires et d’emballage. Obligation qui devrait être accompagnée d’amendes pour 45 % d’entre eux pour les enseignes qui ne le réduisent pas.

En effet, 83 % estiment que les supermarchés pourraient en faire plus pour réduire le gaspillage et les emballages alimentaires. Ils auraient d’ailleurs tout à y gagner, selon les clients. Car 70 % d’entre eux se déclarent prêts à se montrer fidèles à un supermarché qui s’engage à réduire ses déchets alimentaire et emballages. Voire même, pour 60 % d’entre eux à dépenser plus chez un commerçant qui ferait du développement durable une priorité.

Des consommateurs sensibilisés au développement durable

Car, près d’un quart des personnes interrogées en France déclarent se sentir coupables de faire leurs achats en supermarchés en raison de préoccupations environnementales. Et ce chiffre augmente drastiquement, à 66 %, chez les consommateurs âgés de 16 à 34 ans !.

Le rapport révèle que les consommateurs comprennent largement les enjeux liés au gaspillage alimentaire dans les supermarchés. D’ailleurs, 63 % des consommateurs français déclarent qu’ils sont moins enclins à jeter de la nourriture à la date de péremption indiquée qu’ils ne l’étaient trois ans auparavant. Les campagnes de sensibilisation ont un impact croissant sur ces comportements de consommation.

Source : Rubikloud

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.