Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Dyson en désaccord avec l’étiquette énergétique européenne des aspirateurs

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Aspirateur DysonA la suite de la publication de notre article sur l’application de l’étiquette énergétique aux aspirateurs, Dyson nous annonce que l’entreprise vient de déposer une requête devant le Tribunal de l’Union Européenne en demandant la révision. En effet, elle estime qu’en l’état, le projet favorise les fabricants plutôt que les consommateurs, l’étiquette énergie en question prévoyant de tester les appareils en laboratoire et n’indiquant pas le coût des consommables.

Cette étiquette énergétique a été adoptée sous sa forme actuelle au mois de juillet de cette année. Mais, selon James Dyson, elle trompe les utilisateurs :

L’étiquette énergie aurait pu inciter les fabricants à concevoir des aspirateurs performants consommant peu d’énergie. Malheureusement, dans sa forme actuelle, elle induira les utilisateurs en erreur en exagérant l’efficacité énergétique de technologies désuètes qui baissent en performance en cours d’utilisation à la maison. Elle ignore également l’impact des consommables, à la fois sur la planète et sur nos portefeuilles.

Tous les aspirateurs, selon la Commission Européenne, devront, à partir de septembre 2014, porter cette étiquette, les évaluant sur une échelle de A à G : ces lettres jugeront leurs performances ainsi que leur efficacité énergétique. Dyson fait valoir devant le Tribunal que, telle quelle, elle favorise les « technologies désuètes en raison de deux omissions fondamentales » : les tests réalisés en laboratoire plutôt qu’à domicile et les frais engendrés par les consommables.

Pour le premier point, la réglementation stipule que les aspirateurs doivent être testés en laboratoire, vides et sans poussière, alors que leurs performances en condition réelle d’utilisation se révèle très différente de celle du laboratoire : « plus un aspirateur conventionnel est utilisé, plus la poussière bouche les pores des sacs et des filtres, conduisant à une perte d’aspiration, une baisse des performances de nettoyage de la machine et un gaspillage d’énergie. La notation indiquée sur l’étiquette ne reflètera donc pas la réalité d’une utilisation régulière de la machine, induisant les utilisateurs en erreur. » Par contre, affirme Dyson, ses appareils ont une aspiration constante tout au long de leur utilisation et gaspillent donc moins d’énergie.

En ce qui concerne le second point, l’étiquette actuelle ne prévoit pas d’afficher le coût des consommables (sacs et filtres). L’évolution des technologies a prouvé qu’un aspirateur n’a pas besoin de sac pour fonctionner. Il s’agit donc d’un « principe additionnel coûteux« , et de plus, néfaste à l’environnement. En supposant l’utilisation d’un sac par mois, 126 millions de sacs auraient été envoyés à la décharge en 2012. Si l’on se réfère aux indications des fabricants, « les sacs et filtres de rechange peuvent coûter jusqu’à 940 € sur 10 ans » : une dépense que devrait aussi prendre en compte l’étiquette énergétique.

Dyson soutient les mesures d’écoconception de l’Union européenne qui consistent à imposer des plafonds sur la puissance des moteurs. Il est en effet possible pour un aspirateur de maintenir une haute performance tout en réduisant considérablement la puissance du moteur. Les ingénieurs Dyson n’ont jamais utilisé de moteur de plus de 1400 watts pour leurs aspirateurs(…). Il faudrait donc que les fabricants se concentrent davantage sur le développement de moyens efficaces pour maintenir une aspiration constante, comme par exemple la technologie cyclonique brevetée.

Source : Dyson

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.