Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Eau : anticiper les difficultés d’un été chaud et sec

Alors que Météo France annonce un été particulièrement chaud et sec, le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire consulte le Comité national de l’eau pour anticiper les difficultés liées aux épisodes de sécheresse à venir et faire le point sur les mesures pour l’eau et l’assainissement. A cette occasion, il a présenté une carte des départements qui semblent les plus à risque face à la sécheresse estivale.Des difficultés d'eau cet été?

Les prévisions de Météo France

Contrairement aux prévisions classiques de Météo France qui donnent des informations détaillées et locales pour les jours à venir, les prévisions saisonnières permettent, au mieux, de dégager une tendance générale à l’échelle de l’Europe de l’Ouest. C’est-à-dire par exemple plus ou moins chaud, ou plus ou moins humide que la normale. Elles ne sont donc ni détaillées, ni chiffrées.

Lors de ses dernières prévisions trimestrielles, l’organisme a présenté le scénario le plus probable pour les mois de juin et juillet. Il devrait se caractériser par des pressions plus fortes que la normale dans le Nord-ouest de l’Europe et des conditions anticycloniques renforcées en Europe Occidentale. Cela favorisera donc un temps encore une fois plus sec et plus chaud que la normale dans ces régions. Il précise également que les précipitations devraient être déficitaires sur le Nord-Ouest de l’Europe. « L’impact du changement climatique est également clairement visible dans les prévisions de températures qui sont prévues supérieures aux normales climatiques sur tout le continent ». souligne une fois de plus Météo-France.

Une carte des zones risquant un déficit en eau

Le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a fait établir pour la première fois une carte des départements faisant apparaître clairement les régions qui présentent le plus de risques de sécheresse. Pour cette réalisation, les experts ont identifié, grâce aux données mesurées au niveau national durant le mois d’avril (débit des rivières, recharge des nappes phréatiques, quantité de pluie tombée) et aux prévisions saisonnières, les zones les plus menacées.

Selon Emanuelle Wargon, « Cette carte est vraiment inédite. Jusqu’à présent, les acteurs de l’eau se réunissaient pour dresser le bilan après des périodes de pénurie, alors que désormais l’idée est d’anticiper, de mieux se préparer. Il faut changer de culture : nous devons assumer de ne plus envisager les épisodes de sécheresse comme exceptionnels, mais comme une situation appelée à devenir récurrente. En 2019, 88 départements ont connu des arrêtés préfectoraux limitant les usages de l’eau. Nous devons en tirer des enseignements ».

Les mesures à prendre face à la pénurie d’eau

Les zones particulièrement exposées à des problèmes de sécheresse cette année se situent en Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand-Est, Centre-Val de Loire et Nouvelle-Aquitaine. Mais il faut rester attentif dans tous les territoires afin d’éviter des pénuries d’eau. C’est pourquoi, il est nécessaire à la fois de renforcer la coordination interdépartementale, harmoniser les mesures de restriction des usages de l’eau et mener des actions pour éviter toute défaillance d’approvisionnement en eau potable.

Selon le ministère, les impacts du changement climatique doivent être pris en compte dans le volet « eau potable » des plans ORSEC. Un service numérique d’informations sur les restrictions d’usages de l’eau doit être développé, pour faire connaître plus simplement et plus rapidement au grand public la situation de déficit et les mesures à respecter.

Sources : Météo-France, Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, Le Monde

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.