Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Eau du robinet : la nouvelle directive européenne approuvée par le Parlement

eau du robinet, une nouvelle directive

Le Parlement européen a approuvé le 15 décembre une nouvelle directive sur l’eau potable. Elle garantira un meilleur accès à une eau du robinet de haute qualité dans l’ensemble de l’Union Européenne (UE). Cette directive est la conclusion de la première initiative citoyenne réussie, « Right2Water » (L’eau, un droit humain), lancée en 2013. Cette initiative, qui soutient l’amélioration de l’accès à une eau potable sûre pour tous les Européens, a recueilli plus de 1,8 million de signatures.

Eau du robinet : économie et réduction des déchets

Selon la Commission européenne, une baisse de la consommation d’eau en bouteille pourrait permettre aux ménages d’économiser plus de 600 millions d’euros par an. La condition nécessaire pour y arriver réside dans la confiance dans l’eau du robinet, qui doit s’améliorer. Autre avantage : boire de l’eau du robinet contribuerait à réduire les déchets plastiques provenant de l’eau en bouteille, et par conséquent les déchets marins.

La nouvelle règlementation vise donc à garantir une eau du robinet de haute qualité dans l’ensemble de l’UE. Les Etats membres devront donc veiller à l’approvisionnement gratuit en eau potable dans les bâtiments publics. Ils devraient également encourager les restaurants, les cantines et les services de restauration à fournir aux consommateurs de l’eau gratuitement ou à bas prix. Des mesures devront être prises pour améliorer l’accès à l’eau pour les groupes vulnérables (réfugiés, gens du voyage, sans-abri, etc.).

Une nouvelle liste de polluants

Mais pour encourager la population à boire l’eau du robinet plutôt que l’eau en bouteille, la qualité de l’eau doit être améliorée, notamment en imposant des limites plus strictes pour certains polluants, dont le plomb. D’ici le début de l’année 2022, la Commission établira et assurera le suivi d’une liste de substances ou de composés présentant un danger pour la santé publique. Notamment des produits pharmaceutiques, des perturbateurs endocriniens et des microplastiques.

Elle établira également des listes indiquant quelles substances sont autorisées à entrer en contact avec l’eau potable. La première directive sur l’eau potable date de plus de 20 ans. Il est donc temps de mettre à jour, voire de durcir, les seuils de certains contaminants comme le plomb. Et de tenir compte de compte de nouveaux polluants pour rendre l’eau du robinet plus sûre. Les mesures prises par les Etats membres pour mettre en œuvre les nouvelles normes seront fondées sur le principe de précaution.

Sources : Parlement européen, L’eau, un droit humain

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.