Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Eau : l’Irlande, une exception qui disparaît

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

water for live not profit, we will not paySeul pays de l’Union Européenne à ne pas faire payer directement aux habitants l’eau qu’ils consomment, L’Irlande met fin à une exception remontant à 1997. Pas pour des raisons écologiques, ou poussée par la préservation de cette ressource pourtant précieuse, mais obligé par le plan d’aide financière du Fonds Monétaire International (FMI) et par l’Union Européenne, le pays a décidé de facturer l’eau à compter du 1er janvier 2015.

Jusqu’à présent, l’eau était effectivement financée par les impôts et gérée par les autorités locales. Mais la distribution de l’eau a été transférée à Irish Water, société semi-publique créée récemment et dont les Irlandais redoutent la privatisation. D’autant que l’entreprise en question a plutôt mauvaise presse dans le pays qui a découvert que cette société avait rémunéré généreusement des entreprises de conseil et distribué des bonus à ses salariés. Pour les habitants de l’île, qui avaient pourtant accepté sans broncher, ou presque, la crise d’austérité qui leur était imposée, cette mesure représente la goutte qui fait déborder le vase.

Plusieurs manifestations contre cette taxation de l’eau ont eu lieu durant l’automne, et encore au mois de décembre, faisant descendre dans les rues, selon les sources, entre 30 000 et 100 000 personnes. Les pouvoirs publics ont pourtant déjà reculé en renonçant à faire payer aux foyers irlandais au mètre cube consommé et en réduisant le montant de la facture qui sera demandé (il sera compris entre 60 € et 160 €), mais les Irlandais ne décolèrent pas.

Alors que les premières factures devraient parvenir dans les foyers dans le courant du mois d’avril, un appel au boycott des paiements a été lancé, certains estimant que le meilleur moyen pour que la taxe soit annulée est de ne pas payer massivement. En tout cas, les opposants à cette taxe ne renoncent toujours pas à la voir supprimée.

Sources : France TV Info, Libération

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.