Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Eco CO2 récompensé pour la seconde fois par le Grand Prix FAS de l’actionnariat Salarié 2021 !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le 16 décembre 2021, le jury du Grand Prix FAS de l’actionnariat salarié organisé par la Fédération Française des Associations d’Actionnaires Salariés et Anciens Salariés (FAS) a récompensé Eco CO2 par l’attribution du « Grand Prix des sociétés non cotées sous RES ou LBO avec actionnariat salarié collectif ». Nous l’en remercions d’autant plus qu’en 2018, nous avions déjà été distingués par le prix « Coup de Cœur » du FAS.

Grand Prix FAS

80% des salariés prennent la majorité du capital de l’entreprise

Le prix obtenu cette année récompense la mise en œuvre du dispositif d’actionnariat collectif, effectué à l’occasion du rachat de l’entreprise Eco CO2 par ses salariés. Le 8 juin 2021, 72 salariés, soit 80% des salariés éligibles deviennent actionnaires de l’entreprise Eco CO2 qui compte aujourd’hui 123 salariés.

La participation massive des salariés est hors normes dans ce type de transaction. Les six membres du Comité de Direction d’Eco CO2, qui ont porté ce projet de reprise pendant plus d’un an, ont souhaité ouvrir l’actionnariat à une large base de salariés plutôt que de s’orienter sur un montage plus classique de manageurs-actionnaires.

« Conserver nos valeurs et notre indépendance »

« Le rachat de l’entreprise par les salariés nous permet de conserver ces valeurs et notre indépendance. Mais au-delà de cela, c’était l’occasion de donner à tous les salariés l’opportunité d’investir dans leur société. Dans notre montage, nous avons tenu à ce qu’un binôme de représentants élus par les actionnaires salariés non-manager puissent participer aux Comités stratégiques avec les fonds d’investissement » précise Johanna Le Conte, Présidente d’Eco CO2.

Les salariés d’Eco CO2 sont accompagnés par la société d’investissement Picardie Investissement, le fonds d’investissement FAMAE Impact, la banque coopérative Banque Populaire Rives de Paris, la coopérative financière la NEF, la banque CIC et BPI France. Jacques Allard, le fondateur et ancien président d’Eco CO2, et la société SBGFI, ont souhaité réinvestir dans l’opération afin de montrer leur confiance par rapport au projet de reprise.

« Inspirer d’autres équipes »

« Nous aimerions dédier ce prix à tous ceux qui ont rendu cette opération possible : nos collègues salariés qui ont eu envie d’embarquer avec nous dans l’aventure, le cabinet Inspirit Partners,  les avocates du cabinet Apollo, ERES, les investisseurs, les banques, et « last but not least », le fondateur, qui nous a laissé le temps de mûrir, et de mûrir notre projet.

Notre espérons que ce prix donne de la visibilité à notre opération, et qu’il permette d’inspirer d’autres équipes : que des fondateurs de PME se disent que c’est souhaitable de céder à ceux qui ont œuvré au développement de la société, et que des manageurs et salariés se disent que c’est possible, et osent se lancer », déclare Isabelle Senn Zilberberg, Directrice Générale Eco CO2 .

Grand Prix FAS
Patrick et Isabelle

Un grand prix FAS après le Coup de Coeur de 2018

En 2018, nous avions déjà été récompensés par la FAS, qui nous avait attribué le prix Coup de Cœur. En effet, en 2017 sous l’impulsion de son Président, notre éco-entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire avait instauré l’actionnariat salarié pour ses 26 collaborateurs. Cette première opération avait permis à 90 % des salariés présents de devenir actionnaires de leur entreprise. Les membres du jury de la FAS y avaient vu un « bel exemple d’économie participative avec un comité de gouvernance démocratique, un dossier engagé présentant une diversité des moyens offerts ».

Mais laissons le mot de la fin aux membres du jury du Grand Prix FAS pour le prix obtenu cette année : « Une opération exceptionnelle de reprise de l’entreprise par les salariés dans un montage alliant fonds d’investissement et actionnariat salarié collectif. Une gouvernance démocratique en utilisant tous les ressorts des dispositifs d’actionnariat salarié. Un comité de direction composé majoritairement de femmes. Chapeau ! »

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.