Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Ecomobilité : l’Autriche insiste sur les transports publics

Ecomobilité : les transports publicsPour orienter son pays vers la neutralité carbone en 2040, la Ministre autrichienne de l’environnement présente un ambitieux plan de transition écologique. Il vise notamment à convaincre les automobilistes à renoncer à se déplacer en voiture. Elle propose de favoriser une mobilité plus respectueuse de l’environnement, l’écomobilité. Et d’inciter à l’utilisation des transports publics, en y créant un accès illimité dans tout le pays pour un forfait de 3 euros par jour.

La neutralité carbone dès 2040

L’écomobilité passe par le coût réel des transports polluants. Le gouvernement autrichien a déjà annoncé vouloir le transport aérien « plus durable et socialement équitable ». Dans ce but, il a décidé d’imposer un prix minimum des billets d’avion, ainsi qu’une taxe sur les trajets courts. Le prix de vente minimum est fixé à 40 euros et la taxe à 30 € minimum pour un trajet inférieur à 350 km. « Il ne sera plus possible de proposer des billets dont le prix est inférieur aux taxes et aux frais réels. En Autriche en moyenne, cela veut dire à 40 euros » a expliqué la Ministre de l’environnement autrichien, Leonore Gewessler.  « Il n’y aura plus à l’avenir de tickets à bas coût sur le dos du climat et des salariés. Dans l’UE, nous sommes les pionniers contre le dumping des low cost ».

Mais son ambitieux plan pour atteindre la neutralité carbone en 2040 ne s’arrête pas là. L’Autriche entend profiter des 50 milliards prévus pour la relance après le confinement pour financer un grand plan d’investissement vert. Elle envisage de plus une refonte totale du système autrichien d’impôts en y intégrant une fiscalité verte. « Nous voulons rendre le fait d’agir pour le climat moins cher en mettant un prix sur le dioxyde de carbone. C’est une manière de faire du système fiscal un levier de neutralité climatique », explique-t-elle.

Pour atteindre cette neutralité carbone 10 ans avant les objectifs fixés par l’Union Européenne, l’Autriche bénéficie d’un atout certain. D’ores et déjà, l’électricité est décarbonée à hauteur de 70 % à 80 %. Son mix énergétique repose essentiellement sur l’hydroélectricité. Elle ambitionne donc arriver à 100 % en insistant sur les autres énergies renouvelables : l’éolien et le solaire. Cela suppose d’équiper un nombre important de logements en panneaux solaires. Ainsi, le chauffage au fuel sera interdit dès 2035. Et le pays va proposer une prime de sortie du fuel de 5 000 € aux propriétaires pour qu’ils adoptent des alternatives plus écologiques

L’écomobilité par un tarif incitatif

Reste l’incitation à l’écomobilité. « Le trafic routier reste une préoccupation majeure pour l’Autriche si elle veut atteindre son objectif de neutralité climatique d’ici 2040 », souligne la Ministre. Elle veut donc convaincre les Autrichiens d’abandonner leur voiture pour se déplacer et d’opter pour une mobilité plus écologique. Et pas seulement dans les agglomérations. Elle souhaite offrir à la population « une mobilité confortable, efficace, abordable et respectueuse de l’environnement ».

L’incitation pour utiliser les transports collectifs est prévue au niveau local, régional et national. Il prendrait la forme d’une redevance forfaitaire d’un montant de 3 euros maximum par jour pour un accès au niveau national aux bus, aux métros mais aussi aux trains. Il serait modulé pour une agglomération uniquement (1 €) ou une région (2 €). Cette redevance servira à l’extension des réseaux de transports publics à l’échelle nationale. Le but en est de rendre les connexions plus fréquentes et plus confortables.

Sources : Korii, La Libre, Sud-Ouest

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.