Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Efficacity, l’Institut de la Transition Energétique sur les rails

L’Institut de la Transition Energétique, baptisé Efficacity, vient de voir le jour. Son rôle consistera à piloter des travaux de recherche pour améliorer l’efficacité énergétique et l’empreinte carbone de la ville à ses différentes échelles (bâtiment, quartier, ville), en élaborant les outils nécessaires à une réponse cohérente sur les grandes étapes du cycle de vie des composants urbains en termes d’efficacité énergétique. Implanté à Marne-la-Vallée (Cité Descartes), il est doté de 15 millions d’euros dans le cadre du programme d’investissement d’avenir.

Trente-cinq partenaires publics et privés vont conjuguer leurs efforts de recherche pour répondre aux engagements nationaux et européens de réduction de 20 % des consommations d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre, ainsi que pour améliorer l’efficacité énergétique.

Efficacity devra notamment œuvrer pour la conception d’un modèle de la ville durable pensée comme un système global, le développement et l’intégration d’innovations technologiques, organisationnelles et de services dans les différents éléments urbains : il développera donc des outils et référentiels afin de permettre à l’ensemble des acteurs de la filière d’opérer des choix. Efficacity s’appuie sur les compétences interdisciplinaires de très grandes entreprises et d’organismes de recherche et de formation. Il rassemble en effet :

  • 6 industriels leaders dans leur domaine : EDF R&D, GDF Suez, RATP, Veolia Environnement, Vinci Construction France, Compagnie IBM France ;
  • 7 sociétés d’ingénierie : ABMI, Arcadis, Assystem, Ingérop, Safege, SETEC et BETEREM Ingénierie ;
  • 15 structures académiques d’excellence : ARMINES, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment, Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris, Ecole Nationale des Ponts et Chaussées , Ecole Nationale Supérieure d’Architecture (Paris Belleville, Marne la Vallée, Paris Malaquais), ESIEE, Ecole Spéciale des Travaux Publics, du Bâtiment et de l’Industrie, IFSTTAR, Institut national de l’information géographique et forestière, Institut National de la Recherche en Informatique et Automatique, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne, Université Paris-Est Marne-la-Vallée regroupées autour du Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur de l’Université Paris Est.

Pour les trois premières années, sa feuille de route concerne six projets de recherche :

  • Conception d’un Pôle Gare intermodal au plan du transport, de l’énergie et des services constituant un hub urbain exemplaire ;
  • Conception d’une nouvelle morphologie du bâti collectif urbain intégrant sobriété, efficacité énergétique et énergies nouvelles ;
  • Définition de scenarii de couplages des flux énergétiques entre différents sites de production et de consommation ;
  • Etude des synergies entre technologies de production et de stockage énergétique (micro-cogénération à pile à combustible) ;
  • Mise au point d’un outil d’analyse de cycle de vie des composants urbains enrichi ;
  • Analyse des dysfonctionnements urbains et de l’impact socio-économique des différentes technologies introduites en ville.

Ces modèles et indicateurs permettront le développement d’outils qui visent à être, à terme, via la labellisation Efficacity Insight, le référence internationale de l’urbain.

 Sources : Cluster Descartes, Enerzine

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.