Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Electricité et gaz : le point sur les hausses de taxes depuis le 1er janvier

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Alors que plusieurs taxes concernant le gaz naturel et l’électricité ont augmenté au 1er janvier, et bien que les prix hors taxe des tarifs réglementés du gaz naturel baissent de 0,8 %, la facture d’énergie du consommateur s’alourdit un peu plus : au total, elle augmente de 1,8 % pour le gaz naturel et de 2,5 % pour l’électricité.

Baisse-des-tarifs-reglementes-du-gaz-et-electricite-1er-fevrier_2015Pour l’électricité, ce sont deux taxes qui augmentent : la Contribution au Service Public de l’Electricité (CSPE), nous l’avons déjà vu dans ces pages, augmente de 3 € par mégawattheure (MWh), passant de 16,5 € à 19,5 €, et le plafond des Taxes sur la Consommation Finale d’Electricité (TCFE – leur montant varie selon les communes car ce sont des taxes locales), dont la hausse sera moins sensible sur les factures : de 9,5 € par MWh à 9,6 €. Pour le gaz, il faut également noter l’évolution de deux taxes : la Taxe Intérieure sur Consommation de Gaz Naturel (TICGN), qui fait plus que doubler puisqu’elle bondit de 1,27 € par MWH à 2,64 MWh, et la  Contribution biométhane, qui suit la même progression en augmentant de 0,0072 € par MWh à 0,0153 le MWh. Etant donné son niveau, ce n’est toutefois pas cette dernière qui pèsera beaucoup sur nos factures.

Le site Energie-Info, initié par les pouvoirs publics et qui nous fournit une courbe d’évolution des prix sur 12 mois de l’électricité et du gaz naturel, comprend une calculette « Evolution du prix du gaz » qui permet, en fonction de sa localisation et de sa consommation, l’évolution du montant annuel de la facture de gaz depuis 2008, et une calculette « Evolution du prix de l’électricité, qui a le même rôle. De plus, une calculette « Augmentation CSPE au 1er janvier 2015 » permet de se rendre compte de l’impact de l’augmentation de cette taxe sur le montant de la facture annuelle.

Enfin le site comprend aussi – et surtout – un comparateur des offres (tarifs réglementés ou offres de marché) proposées par les différents fournisseurs, qui permet de choisir en fonction de ses besoins et de sa consommation (ainsi que de sa sensibilité, si l’on veut favoriser l’électricité « verte ») la meilleure offre. Geste qui, hélas, n’est pas souvent un réflexe chez le nouveau souscripteur, ni chez l’ancien d’ailleurs, alors que l’on peut changer à tout moment de fournisseur, gratuitement et sans préavis.

Source : Energie-Info

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.