Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Électricité renouvelable : 18 % de la consommation française au 1er trimestre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

panorama ENRLe panorama de l’électricité renouvelable du 1er trimestre 2017, élaboré par RTE, le Syndicat des énergies renouvelables (SER), Enedis et l’association des distributeurs d’électricité en France, montre que l’électricité de source renouvelable a couvert pendant cette période 18 % de la consommation française (19 % sur les douze derniers mois). Pour arriver à l’objectif fixé pour 2018 par la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), il va falloir mettre les bouchées doubles, et encore plus pour atteindre celui fixé par l’Europe à l’horizon 2020.

Le parc renouvelable installé a progressé de 462 MW pendant les trois premiers mois de l’année, à la quasi-totalité pour l’éolien (71 %) et le solaire (20 %). La France a donc une puissance totale de production d’électricité renouvelable – hydroélectricité, solaire photovoltaïque, éolien et bioénergies – de 46 932 MW, soit 90 % de l’objectif 2018 entériné par la PPE.

Pour l’éolien, 380 MW ont été raccordés au cours du 1er trimestre, ce qui donne, sur les 12 derniers mois, une progression de 16 %. Mais a production n’a pas été au rendez-vous : elle a baissé de 14 % par rapport à l’année précédente et l’éolien n’a couvert que 4,1 % de la consommation électrique française. Le parc atteint 81 % de l’objectif fixé pour la filière par la PPE.

Du côté solaire, le même ralentissement est observé. 81 MW ont été raccordés au cours du trimestre, soit une progression de 7,4 % sur les 12 derniers mois. Mais il s’agit d’un ralentissement important par rapport à la période précédente : -55 %. Et la filière n’arrive qu’à 67 % de l’objectif fixé par la PPE pour 2018. Il faudrait multiplier le taux de croissance par 4 pour l’atteindre. Mais la production augmente tout de même de 12 % par rapport aux douze mois précédents et représente au total 1,8 % de la consommation électrique française.

La filière bioénergie électrique augmente de 4 MW au dernier trimestre, soit une progression de 11 % sur 12 mois et une augmentation de 6,1 %. Elle couvre 1,4 % de la consommation électrique française et atteint son objectif 2018.

Le parc hydraulique reste stable, mais la conjoncture hydrique actuelle défavorable se fait sentir : malgré une production en augmentation de 39 % par rapport au  dernier trimestre 2016, il produit encore 18 % de moins qu’à la même période de l’année précédente. Il a couvert 10,3 % des besoins pendant cette période.

Source : Enedis

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.