Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Énergie : des progrès ralentis en UE par l’augmentation de la consommation

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Consommation d'énergie en hausseL’augmentation de la consommation d’énergie ralentit les progrès de l’Union Européenne (UE) en matière d’énergies renouvelables (EnR) et d’objectifs d’efficacité énergétique, selon l’Agence Européenne de l’Environnement (AEE). Cette dernière constate le ralentissement de ces progrès dans l’ensemble de l’Europe et l’impute en particulier à l’augmentation de la consommation énergétique dans le secteur des transports.

Un rapport peu optimiste

L’AEE a publié début janvier son rapport sur l’Évaluation actualisée sur les progrès réalisés par l’Union Européenne en matière d’énergies renouvelables et d’objectifs d’efficacité énergétique. Il se fonde sur les données les plus récentes communiquées par les Etats membres concernant les émissions de gaz à effet de serre, l’utilisation des EnR et la consommation énergétique.

Si l’UE dans son ensemble reste sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs de 2020, il lui faut cependant inverser les récentes tendances à la hausse de la consommation pour les réaliser. Des efforts seront d’autant plus nécessaires pour atteindre les objectifs climatiques et énergétiques de 2030.

L’intégration des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique de l’UE s’est traduite par une part de 17,4 % d’EnR dans la consommation finale d’énergie en 2017, soit une trop légère augmentation (0,4%) par rapport à 2016. Les progrès pour atteindre les 10 % d’EnR d’ici à 2020 dans le secteur des transports se révèlent insuffisants.

Augmentation de la consommation énergétique et persistance des barrières commerciales entravent la progression des EnR dans plusieurs Etats membres. En 2017, 20 pays étaient su la bonne voie pour atteindre leurs objectifs individuels. Soit une diminution par rapport à 2016 où 25 pays pouvaient prétendre les atteindre. L’augmentation de la consommation énergétique a entraîné une baisse de la part des EnR dans celle-ci.

Une consommation d’énergie de nouveau en hausse

La consommation d’énergie a généralement baissé à un bon rythme pendant 10 ans. En revanche, en 2015, elle a recommencé à augmenter. Pour 2017, elle est supérieure à la trajectoire indicative à l’horizon 2020. Les transports ont notamment atteint une demande équivalente à 33 % de la consommation d’énergie finale de l’UE. Et cela continue à progresser, rendant la réalisation des objectifs 2020 de plus en plus incertaine.

En 2017, 13 Etats membres ont augmenté leur consommation d’énergie primaire à des niveaux supérieurs à la trajectoire 2020, soit 3 pays de plus qu’en 2016.

Des efforts accrus pour les objectifs 2030

De nouveaux objectifs sont fixés pour 2030 dans les domaines des émissions de gaz à effet de serre (40 % au moins de réduction par rapport à 1990), des énergies renouvelables (32 % dans la consommation d’énergie finale) et de l’efficacité énergétique (une amélioration de 32,5 % au moins par rapport à 2007).

Pour atteindre ces objectifs, un renforcement des mesures s’avère nécessaire, les tendance actuelles ne le permettant pas. Des efforts supplémentaires et accrus doivent avoir lieu dans la prochaine décennie. Dans ce but, les Etats membres devaient présenter leurs plans nationaux sur l’énergie et le climat.

Source : AEE

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.