Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Energies renouvelables : les Pays-Bas et la France les plus éloignés de leurs objectifs

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Eurostat, l’organisme chargé de l’information statistique à l’échelle communautaire, publie les chiffres des énergies renouvelables pour l’année 2016 et annonce que 11 Etats membres de l’Union Européenne ont déjà atteint leurs objectifs 2020. Ce n’est ni le cas de France, ni des Pays-Bas, qui en sont les deux pays les plus éloignés.

Quelles énergies renouvelables ?

Le communiqué d’Eurostat définit ainsi les sources d’énergie renouvelables qu’il prend en compte : elles « incluent l’énergie solaire thermique et photovoltaïque, l’énergie hydraulique (y compris les énergies marémotrice, houlomotrice et hydrocinétique), l’énergie éolienne, l’énergie géothermique et la biomasse sous toutes ses formes (y compris les déchets biologiques et les biocarburants liquides).La contribution de l’énergie renouvelable produite à partir de pompes à chaleur est également prise en compte en ce qui concerne les États membres pour lesquels cette information a été communiquée. »

Il précise d’autre part : « Il  convient de noter que les exportations/importations d’électricité ne sont pas considérées comme de l’énergie renouvelable, sauf si un accord intergouvernemental spécifique a été signé (à l’heure actuelle, un tel accord n’existe qu’entre la Suède et la Norvège). »

En 2016, la part de l’énergie renouvelable dans la consommation finale brute d’énergie a atteint 17 % dans l’Union Européenne, soit le double de son niveau de 2004 (8,5 %), première année pour laquelle les données sont disponibles. Rappelons que l’objectif à atteindre pour 2020 se situe à 20 % et à au moins 27 % d’ici à 2030.

Les champions et les lanternes rouges des énergies renouvelables

La part des énergies renouvelables s’est considérablement accrue dans tous les Etats membres en 2016. Mais certains s’en sortent beaucoup mieux que d’autres. Elle représente ainsi 53,8 % de la consommation d’énergie de la Suède, qui tient donc toujours la première place. Parmi les pays les mieux classés, on trouve aussi la Finlande (38,7 %), la Lettonie (37,2 %), l’Autriche (33,5 %) et le Danemark (32,2 %).

A l’autre bout de l’échelle, la liste des pays où la plus faible proportion d’énergies renouvelables est enregistrée comporte la Luxembourg (5,4 %), Malte et les Pays-Bas (6 % chacun). La France se situe quant à elle à la 16ème place (sur 28 Etats membres).

La France, loin de son objectif 2020

D’ores et déjà, 11 pays de l’Union Européenne ont atteint leurs objectifs respectifs d’énergies renouvelables pour 2020 : la Bulgarie, la République tchèque, le Danemark, l’Estonie, la Croatie, l’Italie, la Lituanie, la Hongrie, la Roumanie, la Finlande et la Suède. Rappelons que chaque pays s’est vu fixer des objectifs en fonction de ses possibilités, celui de la France étant d’une part de 23 % d’énergies renouvelables en 2020.

Or, parmi les états les plus éloignés de leurs objectifs, on note la France, qui en est à 7 points de pourcentage, tout juste dépassée par les Pays-Bas avec 8 points de pourcentage pp). L’Irlande (6,5 pp), le Royaume-Uni (5,7 pp) et le Luxembourg (5,6 pp) complète cette queue de peloton.

Source : Eurostat

 

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.