Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Energies vertes : 2021, une année record selon l’AIE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

2021 a constitué une année record pour l’installation d’énergies vertes, et ce, malgré la pandémie, constate l’Agence Internationale de l’Energie (AIE). Environ 290 GW ont été installés dans le monde. L’agence estime que 4 800 GW d’installations d’énergies renouvelables devraient être disponibles d’ici 2026 au niveau mondial, soit 60 % de plus qu’en 2020.

énergies vertes ou énergies renouvelables

Année record malgré la pandémie et la hausse des coûts des matériaux

Le précédent record d’installations d’énergies vertes n’était pas si vieux puisqu’il datait de 2020. Toutefois cette année fera encore mieux, avec ses quelque 290 gigawatts (GW) d’installés. Ce sont principalement l’éolien et le solaire photovoltaïque qui tirent ces chiffres vers le haut. Cela constitue donc le nouveau record, malgré la pandémie qui perdure et la hausse des coûts des matières premières dans le monde.

Car « Les prix élevés actuels des matériaux posent de nouveaux défis pour le secteur des renouvelables, mais les prix élevés des énergies fossiles rendent aussi les renouvelables encore plus compétitives », précise le directeur de l’AIE, Fatih Birol. Cependant toutes les régions du monde sont concernées par ce développement des énergies vertes.

Photovoltaïque et éolien en tête des énergies renouvelables

Ainsi la Chine, avec 1 200 GW de capacités éolienne et solaire attendus dès 2026, se place en tête des pays ayant le plus investi dans les énergies vertes. Elle atteindra son objectif officiel quatre ans plus tôt que prévu, estime l’AIE. Quant à l’Inde, elle devrait voir la croissance du secteur doubler par rapport à son rythme de 2015 à 2020.

L’hydroélectricité, l’éolien (terrestre et en mer), la biomasse, la géothermie et le solaire représenteront environ 95 % de l’augmentation de la capacité mondiale de production d’électricité d’ici à la fin de 2026, souligne le rapport de l’AIE. Et la moitié proviendra de l’énergie solaire. Si cette tendance se poursuit, les énergies renouvelables dépasseront les combustibles fossiles dès cette date.

Le développement des énergies vertes encore insuffisant

Pour le directeur de l’AIE, « les progrès records enregistrés cette année dans le domaine des énergies renouvelables sont un signe supplémentaire de l’émergence d’une nouvelle économie mondiale de l’énergie ». Mais ce n’est pas suffisant, estime-t-il. En effet, les progrès accomplis ne représentent, selon lui, « que la moitié de ce qui est nécessaire pour parvenir à la neutralité carbone d’ici au milieu du siècle ».

D’une part, les états devraient lancer aussi des mesures suivies pour l’adaptation des réseaux électriques et l’acceptation sociale de ces installations. Ils doivent de même s’attaquer aux difficultés d’investissements dans les pays en développement. D’autre part, les énergies hydrauliques, la géothermie et les bioénergies font un peu figure d’oubliées dans le développement des énergies vertes. Leur expansion représentera seulement 11% de la croissance des énergies renouvelables d’ici 2026. Elles souffrent notamment d’un déficit de soutien et de rémunération.

Sources : Géo, Courrier International

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Energies vertes : 2021, une année record selon l’AIE”

  1. Bonjour, j’apprécie beaucoup votre blog, que je suis depuis des années !!
    Je vous suggère de ne plus utiliser le terme « énergie verte ». C’est un concept vaseux utilisé par les entreprises qui font du Green washing…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.