Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Eolien flottant : 4 zones propices désignées

Le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie (MEDDE) vient de désigner quatre zones propices au développement de l’éolien flottant en France métropolitaine. La Bretagne, le Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte d’Azur sont les trois régions retenues pour l’implantation de fermes pilotes qui permettront de développer la technologie de l’éolien en mer.

phare de FaramanAu regard des enjeux techniques et d’acceptabilité, les quatre sites retenus se situent au large de l’Île de Groix (Bretagne), des étangs de Leucate (Languedoc-Roussillon), de la commune de Gruissan (Languedoc-Roussillon) et du phare de Faraman (Provence-Alpes-Côte d’Azur). L’Etat lancera avant la fin du mois de juillet un appel à projets sur les quatre zones désignées. « Financé par le programme d’investissement d’avenir (PIA) et par des tarifs de rachat de l’électricité produite, il va permettre de lancer une nouvelle filière industrielle prometteuse pour la France » précise le communiqué du ministère.

L’éolien flottant présente de nombreux avantages et permet notamment d’accéder à des gisements de vent plus importants en rendant possible l’installation d’éoliennes dans des zones de grande profondeur jusqu’ici inaccessibles et l’amélioration de l’intégration environnementale des projets, les fondations étant remplacées par des ancrages. De plus, le développement de cette nouvelle filière pourra contribuer à l’atteinte de l’objectif fixé par la loi de transition énergétique pour la croissance verte (40 % d’électricité de source renouvelable en 2030) et ouvrir de nouveaux marchés aux industriels français, sur le territoire national et à l’export.

Le choix des quatre zones a été réalisé à l’issue d’un processus approfondi d’analyse et de concertation. Pendant le printemps et l’été 2014, ont eu lieu da réalisation d’études techniques pour identifier les gisements potentiels et les zones propices pour le déploiement de fermes pilotes d’éoliennes flottantes. Puis de l’automne 2014 au printemps 2015, des concertations locales se sont déroulées avec les usagers de la mer, et en particulier les pêcheurs, sous l’égide des préfets coordinateurs de façade et dans le cadre d’une politique maritime intégrée.

Source : MEDDE

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.