Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Eolien terrestre : des lauréats pour l’Outre-Mer et la Corse

Eoliennes terrestresLes ministères du développement durable et de l’industrie viennent de sélectionner les 95 MW de projets éoliens qui seront développés dans les départements d’outre-mer et en Corse dès 2013, afin de se rapprocher des objectifs du Grenelle de l’Environnement. Celui-ci fixait à 23 % le seuil d’énergies renouvelables  dans le mix énergétique à atteindre en métropole à l’horizon 2020, et à 50 % celui des départements d’outre-mer.

L’éolien doit constituer plus du quart de cet objectif, et le ministère du développement durable rappelle qu’il s’agit de « l’une des énergies les plus compétitives ». L’appel d’offres, lancé en 2010, portait sur la construction de neuf parcs éoliens terrestres dont les sites sont répartis sur la Corse, la Guyane, la Réunion (2), la Martinique (2), la Guadeloupe, Saint Barthélemy et Saint-Martin. Le communiqué précise :

Les installations devront être équipées de dispositifs de stockage d’énergie électrique et de prévision de production. Grâce à cette exigence novatrice, l’appel d’offres vise à faire émerger des projets qui ouvriront la voie à l’intégration accrue des énergies renouvelables dans les zones dites « non interconnectées », sans remettre en cause la stabilité de ces réseaux.

Les neuf dossiers lauréats ont été sélectionnés à la suite de l’instruction, menée par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), des dossiers reçus. Pour la Guadeloupe, Saint Barthélemy et Saint-Martin, Aerowatt équipera deux sites, Sea Energy 4 le troisième. A la Martinique, Aérowatt et MG Energy se voient attribuer chacun un parc. Alizeo Mascareignes s’occupera des deux sites de la Réunion, Creol’ex SAS de celui de la Guyane, et Eco Delta de celui de Corse.

Compte tenu des particularités des départements d’outre-mer et de la Corse, dont la majorité du territoire est constitué de communes littorales, une mission a été confiée le 9 février au Conseil général de l’Environnement et du Développement durable et au Conseil général de l’Industrie, de l’Énergie et des Technologies pour préciser les contraintes d’implantation des éoliennes dans ces territoires et étudier la nécessité de modifications du cadre législatif et réglementaire.

Source : Ministère du développement durable, connaissancedesenergies.org (image)

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.