Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Etat des énergies renouvelables en Europe – 11ème baromètre bilan d’EurObserv’ER

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Entre 2009 et 2010, la production d’énergie renouvelable a connu une croissance de 11,3 % dans l’Union Européenne. 2010 a été, selon le 11ème baromètre EurObsev’ER dressé par l’Observatoire des Energies Renouvelables (Observ’ER) et récemment publié, une année capitale, même si des facteurs météorologiques, tels qu’un hiver froid et un niveau élevé y ont sans doute contribué.bandeau observ'er

Ce 11ème bilan EurObserv’ER permet de dresser un nouvel inventaire des énergies renouvelables en Europe, qui montre, même si les objectifs ne sont pas atteints, une belle progression, malgré un bilan plus mitigé en France en production d’électricité.  Il examine successivement dix filières  d’énergie renouvelable : l’éolien, le photovoltaïque, le solaire thermique, le petit hydroélectrique, la géothermie, les pompes à chaleur géothermiques, le biogaz, les biocarburants, les déchets urbains renouvelables, la biomasse solide et ajoute des notes de synthèse sur l’héliothermodynamique et les énergies marines. Par contre, la production hydroélectrique issue du pompage en a été retirée.

Selon le rapport, 2010 a été globalement « un bon cru » pour les énergies renouvelables puisque la consommation d’énergie primaire issue des énergies renouvelables a finalement atteint 172,5 Mtep, soit une contribution supplémentaire de 17,5 Mtep par rapport à l’année précédente. Hiver long et froid et précipitations abondantes y ont certainement contribué, mais cette croissance est aussi d’origine structurelle : les investissements programmés et réalisés dans les capacités de production, l’extension des réseaux électriques et de chaleur et dans le domaine des équipements en technologies énergies renouvelables des ménages, des collectivités et de l’industrie ont porté leurs fruits.

La biomasse (regroupant biomasse solide, biogaz, biomasse liquide et déchets urbains renouvelables) reste de loin la principale source d’énergie renouvelables, devant l’hydraulique, l’éolien, la géothermie et le solaire. Le bilan souligne la production d’électricité renouvelable en forte augmentation (12,7 % de plus en une seule année). La part des énergies renouvelables dans la consommation brute d’électricité de l’Union Européenne passe ainsi de 18,2 % en 2009 à 19,8 % en 2010, et s’explique par la croissance des quatre grandes filières : l’hydroélectrique, la biomasse, l’éolien et le solaire.

Enfin, selon l’EurObserv’ER, 12 pays sur 27 auront finalement atteint leurs objectifs respectifs liés à la première directive d’énergies renouvelables. Pas la France, qui en est loin, de même que le Royaume-Uni.

Source : Observ’ER

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.