Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Etiquetage énergétique des téléviseurs

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

etiquette energie televisionComme nous l’avions annoncé dans un article du 24 mai, la Commission Européenne a proposé le nouvel étiquetage énergétique des téléviseurs, à l’instar des lave-linge, réfrigérateurs et autres appareils électroménagers déjà étiquetés. Elle a par ailleurs proposé la mise en œuvre des nouvelles étiquettes portant les mentions A+ et au delà.

La commission part du principe que :

L’incidence environnementale des téléviseurs dans l’UE est notable et tient principalement à leur consommation d’électricité en fonctionnement. Non seulement le nombre de téléviseurs augmente, mais la taille moyenne des écrans s’accroît également. Or, les consommateurs n’ont pas accès à des informations fiables et claires concernant la consommation d’électricité de ces produits (…)

Pour choisir les produits les moins onéreux à l’utilisation, ces étiquettes représentent une aide précieuse, et ce d’autant plus pour les téléviseurs qui restent en veille dans beaucoup de foyers, voire allumés une bonne partie de la journée. Elles font évoluer le marché, mais poursuivent aussi d’autres buts : inciter les entreprises à investir dans l’éco-conception et indirectement participer à la réalisation  des objectifs de l’Union Européenne en matière d’efficacité énergétique, de compétitivité et de changement climatique :

Il est estimé dans l’analyse d’impact des mesures prises dans le cadre des politiques sur l’écoconception et l’étiquetage énergétique que cet étiquetage permettra d’économiser au moins 15 TWh d’électricité par an en 2020, en plus des économies qui devraient découler du règlement (CE) n° 642/2009 de la Commission fixant des exigences d’écoconception applicables aux téléviseurs.(…)

Si aucune mesure additionnelle n’est prise, la consommation d’électricité imputable aux téléviseurs va augmenter, passant d’environ 60 TWh en 2005 à 132 TWh en 2020 dans l’UE, principalement en raison de l’augmentation de la taille des écrans et de la hausse du nombre d’unités vendues et installées dans les ménages. On prévoit que les exigences d’écoconception applicables à la consommation d’électricité des seuls téléviseurs en modes marche et veille (…) entraîneront une réduction de consommation électrique de 28 TWh par an en 2020.

L’échelle des étiquettes des téléviseurs reste bien entendu la même : de A à G, et doit être bien visible lors de l’achat du produit, et apposée sur les publicités qui font mention du prix de l’appareil. Mais ces étiquettes sont elles-mêmes destinées à évoluer et à se décliner selon les nouvelles normes souhaitées par l’Union Européenne, en intégrant A+ (2014 pour les téléviseurs), A++ (2017), A+++ (2020), qui feront peu à peu disparaître les lettres du bas de l’échelle. Une indication importante dans un marché où 90 % des appareils vendus déjà étiquetés sont de classe A.

Reste au Parlement et au Conseil Européens à valider cette proposition, avant parution au Journal Officiel de l’Union Européenne, suivie dans un délai de 12 mois de la retranscription dans les lois des états membres.

Sources : Règlement de la Commission du 28/9/2010, Actu-Environnement, Enerzine

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.