Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Etiquetage nutritionnel : expérimentation dès septembre prochain

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le Ministère de la Santé annonce le lancement en septembre de cette année d’une expérimentation sur l’étiquetage nutritionnel des produits alimentaires. Celui-ci doit fournir aux consommateurs une information adaptée au moment de leurs achats afin qu’ils puissent faire leur choix pour une alimentation saine et équilibrée.

Pour faciliter la sélection, un système d’étiquetage nutritionnel graphique simple doit faire son apparition sur les emballages des produits. Plusieurs systèmes sont actuellement en concurrence. Avant de sélectionner l’un d’entre eux, le Ministère de la Santé a décidé de lancer une évaluation en conditions réelles d’achat dans les magasins. En effet, plusieurs logos ont été proposés, suivant les deux approches existant aujourd’hui : l’approche analytique, qui présente les principaux composants du produit et les quantifie, et l’approche synthétique, fondée sur un code couleur.étiquettage nutritionnel

Les deux systèmes graphiques synthétiques sont Nutri-Score et SENS. Nutri-Score, proposé par Serge Hercberg, président du Programme national nutrition santé (PNNS), se présente sous la forme d’un système à 5 couleurs, répartissant les produits en cinq catégories (du A vert foncé au E rouge), élaborées sur la base d’un score caractérisant la qualité nutritionnelle du produit à partir des teneurs en nutriments majeurs ; les cinq couleurs apparaissent systématiquement sur l’emballage, avec une « loupe ». Le second, SENS, proposé par la Fédération du commerce et de la distribution, est également basé sur un système de couleur (vert, bleu, orange ou lilas) et comporte une indication de fréquence de consommation (du vert : très souvent, au lilas : occasionnellement et en petites quantités).

Les deux systèmes analytiques retenus sont Nutri-Repère et Traffic-Lights. Le premier, Nutri-Repère améliore le système déjà utilisé du RNS (repères nutritionnels journaliers), en visualisant la contribution en pourcentage et valeur absolue d’une portion d’aliment aux apports nutritionnels de référence en énergie, matières grasses, acides gras saturés, sucres et sel. Traffic-Lights, mis en œuvre au Royaume-Uni, se fonde sur une échelle à trois couleurs fournissant la contribution en pourcentage et valeur absolue d’une portion d’aliment aux apports nutritionnels de référence en énergie, sucre, sel, matières grasses et acides gras saturés.

Ces deux derniers systèmes, analytiques, semblent cependant plus compliqués pour permettre au consommateur de faire son choix de façon simple et rapide, estime Que Choisir, qui pense que tout se jouera donc entre les propositions Nutri-Score, qui a les faveurs de nombreux scientifiques, et SENS.

Sources : Ministère de la Santé, Que Choisir

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Etiquetage nutritionnel : expérimentation dès septembre prochain”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.