Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

EU ProSun : les mesures anti-dumping auront des effets positifs

PV ProsunEn réponse à l’étude de l’institut Prognos, dont nous nous sommes fait l’écho hier, EU ProSun, initiative commune d’entreprises solaires européennes qui « représente la majorité des fabricants de produits photovoltaïques européens » , a publié un communiqué contestant les résultats auxquels arrive l’institut. Il estime au contraire que « les mesure anti-dumping auront des effets positifs sur le marché de l’emploi européen et la croissance et critique le jeu de chiffres de la Chine. »

En effet, l’association souligne qu’une concurrence loyale ne met aucun emploi en danger. Milan Nitzschke, président de l’initiative européenne des fabricants de produits solaires EU ProSun, explique que « la concurrence loyale est bénéfique pour tout le monde. Nous avons besoin que l’Union Européenne adopte des mesures anti-dumping le plus rapidement possible. » Il rejette donc les conclusions de l’institut Prognos, dont l’étude était, selon lui, « commanditée par l’une des organisations financées par des entreprises chinoises« , l’Afase :

C’est assez cynique de se servir de l’argument du marché de l’emploi justement le jour où deux nouveaux fabricants européens de produits solaires ont dû déposer le bilan. Les pratiques de dumping de la Chine mettent à mal l’ensemble de l’industrie solaire et ont déjà coûté des milliers d’emplois en Europe et causé plus de 30 faillites d’entreprises et fermetures d’usines.

Milan Nitzschke donne l’exemple des Etats-Unis, qui ont introduit des taxes douanières sur les produits solaires en provenance de Chine l’année dernière, d’un taux compris entre 30 % et 250 %, et où « aucun des effets néfastes prédits ne s’est réalisé » :

Ceci a permis de réduire les importations de produits solaires en provenance de Chine de façon drastique. De plus, le nombre de nouvelles installations solaires a augmenté. Les prix de détail sont restés stables, voire ont baissé aux États-Unis. Pour l’industrie solaire, il s’agit là d’une situation gagnant-gagnant : une fin a été mise aux pratiques de dumping, l’industrie est sauvée, les consommateurs ne doivent pas payer plus cher et le marché américain est en pleine croissance !

Selon le communiqué, l’étude doit être « regardée avec scepticisme » : elle ne mentionne pas l’interdiction par le droit commercial international du dumping, fortement préjudiciable à la concurrence. Il conteste de plus « combines mathématiques » utilisées par les experts qui, d’une part, prévoient des hausses de prix des produits chinois qui entraineraient une baisse de la demande, et, d’autre part, incluent des emplois des fournisseurs européens qui exportent vers la Chine, « ignorant le fait que la Chine ait inscrit dans son plan quinquennal, l’acquisition de l’intégralité de la chaîne mondiale du solaire à valeur ajoutée. » Le président de l’association conclut ainsi :

Les fabricants de verre solaire ont déjà déposé une plainte anti-dumping contre la Chine. Même les onduleurs en provenance de Chine sont déjà proposés à moitié prix. Les machines européennes sont reproduites et le gouvernement chinois est en train de développer l’industrie du silicium pour pouvoir renoncer complètement aux importations du silicium européen dans quelques années. En conclusion : seule une concurrence qui suit des règles loyales permettra de maintenir les emplois européens et de développer durablement l’industrie solaire en Europe.

Source : EU ProSun

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *