Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Eurostat : la consommation d’énergie dans l’UE en 2015 inférieure à son niveau de 1990

Eurostat, l’Office de statistiques de l’Union Européenne (UE), annonce que la consommation d’énergie à l’intérieur de l’UE est en 2015 en-dessous de son niveau de 1990 (-2,5 %), et en baisse de 11,6 % par rapport à son pic de 2006, information qu’il nuance cependant en précisant que la dépendance aux importations de combustibles fossiles  est par contre en hausse.

En effet, les combustibles fossiles représentent près des trois quarts de la consommation d’énergie de l’UE en 2015 : ils restent de loin la principale source d’énergie, même si leur poids n’a cessé de diminuer au cours des dernières décennies (83 % en 1990, 73 % en 2015). Et la dépendance de l’Union aux importations a augmenté pendant cette période : elle représentait en 1990 à peine plus de la moitié (53 %) contre près des trois quarts (73 %) en 2015 : « En d’autres termes, tandis qu’en 1990, une tonne de combustibles fossiles était importée pour chaque tonne produite dans l’UE, en 2015, trois tonnes étaient importées pour chaque tonne produite » précise Eurostat.

En 2015, l’Allemagne est le premier pays consommateur d’énergie en UE, avec 19 % de la consommation totale, devant la France (16 %), le Royaume-Uni (12 %), l’Italie (10 %), l’Espagne (7 %) et la Pologne (6 %). Par rapport à 1990, les plus fortes baisses de consommation d’énergie ont été enregistrées dans les états baltes (Lituanie : -57 %, Lettonie : -45 %, Estonie : -37 %) ainsi qu’en Roumanie (-44 %) et en Bulgarie (-33 %). Mais il faut compter aussi avec ceux qui ont enregistré des hausses : parmi les plus importantes, figurent Chypre (+41 %), l’Irlande (+38 %), l’Espagne (+35 %) et l’Autriche (+33 %).

Cependant, dans tous les Etats membres, la part des combustibles fossiles a baissé au cours de la période 1990-2015. Ainsi, au Danemark, elle est passée de 91 % à 69 %, en Lettonie de 83 % à 61 %, en Roumanie de 96 % à 74 %. Mais la plus grande partie des Etats membres reste, pour la consommation d’énergie, fortement tributaire des combustibles fossiles. Ceux-ci représentent en 2015 moins de la moitié de l’énergie consommée dans 3 états seulement : la Suède (30 %), la Finlande (46 %) et la France (49 %).

La plupart des Etats membres ont vu leur dépendance à l’égard des importations de combustibles fossiles augmenter au cours de cette période. Ainsi, le Royaume-Uni a vu son taux de dépendance passer de 2 % en 1990 à 43 % en 2015, les Pays-Bas de 22 % à 56 %, la Pologne de 1 % à 32 %, la République Tchèque de 17 % à 46 %. Ce n’est pas le cas du Danemark, qui est, en 2015, de loin l’Etat qui dépend le moins des importations (1 %), suivi de l’Estonie (17 %) et de la Roumanie (25 %).

Source : Eurostat