Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Facture d’eau : encore plus d’un quart des Français n’y comprend goutte

facture d'eauSi près des trois quarts des Français jugent leur facture d’eau compréhensibles – un chiffre en nette augmentation (+6 points depuis 2011), signe que des efforts ont été faits – plus d’un quart de la population demande encore que des améliorations soient apportées à sa lisibilité, selon une étude TNS Sofres pour le Centre d’Information sur l’Eau (CIEAU).

En effet, 26 % des français trouvent que cette facture n’est pas des plus faciles à comprendre et qu’elle ne détaille pas bien les postes. Ce sujet d’amélioration de la compréhension de la facture d’eau a d’ailleurs été évoqué  lors de la Conférence Environnementale de septembre 2013 et une proposition d’évolution doit être élaborée par le Comité National de l’Eau (CNE) d’ici fin 2014.

La facture d’eau se compose de trois parties, ce qui ne facilite pas sa lisibilité : outre l’alimentation en eau potable et l’abonnement qui constitue la première, elle comporte une partie « assainissement des eaux usées », ainsi qu’une consacrée aux organismes publics (lutte contre la pollution et modernisation du réseau). La première partie, facturée pour l’essentiel au mètre cube, comprend les opérations liées à la production, à la distribution de l’eau potable (captage, traitement, contrôle, stockage et entretien du réseau). La seconde représente le service d’assainissement des eaux usées, permettant de les « nettoyer » avant de les rejeter dans la nature (récupération, collecte, dépollution). Pour la troisième, il s’agit des sommes versées aux Agences de l’Eau au titre de la lutte contre la pollution et la modernisation du réseau, ainsi qu’aux Voies Navigables de France (VNF) dans le cas où l’eau est prélevée et/ou rejetée dans des canaux ou rivières navigables.

Les résultats de l’enquête montrent aussi que la grande majorité des Français trouvent normal de payer ces éléments : 86 % pour rendre l’eau potable, 78 % pour le traitement des eaux usées et même 57 % acceptent de payer un abonnement à l’eau : une facture somme toute bien acceptée, même si les informations qu’elle comprend doivent encore être clarifiées.

Source : CIEAU

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.